20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENERGIEDes panneaux solaires en location pour ne pas faire chauffer la carte bleue

La location de panneaux solaires est-elle une alternative économique ?

ENERGIELe directeur général France d’Otovo, leader européen du panneau solaire résidentiel décrypte son offre
Louer ses panneaux solaires, c'est possible
Christophe Séfrin

Christophe Séfrin

L'essentiel

  • Alors que le prix de l’énergie n’a jamais été aussi élevé, beaucoup envisagent de produire une partie de leur électricité avec l’installation de panneaux solaires.
  • Les offres pullulent et les installateurs rivalisent d’imagination pour se distinguer les uns des autres.
  • Otovo, leader européen dans le solaire résidentiel, propose outre l’achat et l’installation de panneaux solaires, une offre basée sur leur location durant vingt ans.

Chaud, chaud, chaud, le solaire ! A l’heure où le prix de l’énergie nous donne des sueurs froides au moment d’ouvrir nos factures, la production d’électricité par panneaux solaires intéresse de plus en plus de français. Il existait 184.150 installations début 2022, soit 3,5 fois plus qu’en 2019 ! Un engouement d’autant plus important que depuis 2017, il est possible de consommer 100 % de son électricité produite là où, auparavant, celle-ci était intégralement reversée dans le réseau et rachetée par EDF.

Les professionnels du secteur ont le vent en poupe, comme Oscaro Power, ou Beem qui proposent des kits solaires à poser soi-même pour faire encore davantage d’économies sur son équipement. Alternative : la location de ses panneaux solaires. C’est l’une des formules proposées par Otovo, entreprise norvégienne spécialisée dans le panneau solaire résidentiel. Outre la vente et l’installation de panneaux solaires au comptant, elle propose également la location sur 20 ans. Jean Rosado, directeur général France d’Otovo explique à 20 Minutes ce qu’il faut savoir avant de s’équiper.

Qui est Otovo ?

Otovo, qui est historiquement une entreprise norvégienne, est présent sur treize marchés européens et se consacre uniquement au solaire résidentiel. Otovo France est né du rachat par Otovo d’In Sun We Trust en 2019. Nous sommes le seul acteur du solaire qui ait une telle empreinte géographique. Nos ventes ont augmenté de 80 % entre le premier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022. L’entreprise a doublé sa taille l’an passé. Ce devrait encore être le cas cette année.

Le solaire n’est-il pas réservé aux zones géographiques à fort ensoleillement, comme le sud de la France ?

Non. Les Pays-Bas, par exemple, est le marché européen le plus mature, avec une maison sur quatre équipée de panneaux solaires. En France, on est sur une maison sur cinquantaine. Plus que jamais, le potentiel du solaire en Europe est gigantesque.

A quoi ce retard est-il dû ?

Il n’existe pas de raison unique. En 2015, il n’y avait pratiquement pas de panneaux solaires sur les toits aux Pays-Bas. Une volonté politique, mais aussi culturelle autour des préoccupations environnementales, a poussé les gens à massivement s’équiper.

Concernant la France, un rapport de l’Ademe de 2016 estimait que la production nationale si l'on équipait tous les toits du pays serait de 265 TW (térawatts). Cela correspond à un quart de toute l’énergie dont on aurait besoin en 2050 ! Il y a probablement un juste milieu à trouver. Or, la loi sur les énergies renouvelables qui vient d’être votée à l’Assemblée nationale ne contient absolument rien sur le solaire résidentiel ! On ne peut que regretter que le solaire résidentiel soit le grand oublié des orientations énergétiques du pays.

Quel est le budget moyen d’une installation clé en mains ?

Une installation classique de 3 kWc (kilowatt-crête) va coûter en moyenne 7.000 euros au comptant et ne revenir qu’à 55 euros à la location, une formule idéale pour s’équiper sans avoir à investir lourdement.

Oui, mais, cela fait 13.200 euros sur 20 ans la location, près du double que le prix à l’achat, est-ce vraiment intéressant ?

C’est toujours plus intéressant d’acheter. Louer, c’est la tranquillité d’esprit. Cela permet à nos clients de ne pas s’endetter avec un achat, tout en bénéficiant des aides de l’état.


Otovo propose outre l'achat, la location de panneaux solaires durant 20 ans.
Otovo propose outre l'achat, la location de panneaux solaires durant 20 ans. - Otovo

Pendant 20 ans, l’installation est garantie (10 ans pour la batterie, si l’installation l’intègre). De son côté, Otovo France reste propriétaire du matériel. Mais à l’issue de la location, il est possible de racheter son installation pour quelques centaines d’euros.

Racheter des panneaux solaires en fin de vie ?

Non, la durée de vie de panneaux solaires tourne plutôt actuellement autour de 30 à 40 ans.

Les aides de l’état que vous évoquez sont de quel ordre ?

Il y a d’abord une prime à l’autoconsommation. Elle est versée une fois par an, sur 5 ans, et dépend de la taille de l’installation. Au total, elle oscille entre 1.500 et 3.000 euros. Cela fait donc une aide de quelques centaines d’euros par an.

Existe aussi le contrat de rachat par EDF. Le concernant, je n’aime pas l’appeler « aide », car il s’agit de la revente du surplus d’électricité produite. Lorsque l’on produit de l’énergie solaire, on consomme d’abord l’électricité qui vient du toit. Si on consomme moins que ce qui est produit, on peut ainsi revendre cette énergie pendant 20 ans, à 10 ct du kWh.

Vous évoquez le surplus. Une installation de panneaux solaires peut-elle couvrir tous mes besoins ?

Non, on ne peut consommer que ce qui est produit à l’instant « T ». On a toujours besoin de plusieurs ressources, d’un mix énergétique. Le taux d’autoconsommation couvrira en moyenne de 30 à 50 % des besoins en électricité.

Même qui l’on associe des batteries de stockage à ses panneaux solaire pour profiter de sa propre électricité la nuit tombée?

Même avec des batteries, on ne peut pas atteindre l’autosuffisance.

Concrètement, cela se passe comment pour le client potentiel d’Otovo ?

Notre site offre un accompagnement à distance, avec un simulateur. En deux clics, l’utilisateur va avoir une idée du prix de son installation et des économies qu’il va réaliser, puis obtenir un premier devis.


30 à 50% des besoins en électricité d'un pavillon peuvent être couverts par le solaire.
30 à 50% des besoins en électricité d'un pavillon peuvent être couverts par le solaire. - Otovo

Nous pré-sélectionnons le matériel qui est utilisé par nos installateurs. Ce choix se concentre en général autour de trois ou quatre marques de panneaux et autant pour les onduleurs. Puis nous utilisons un réseau d’utilisateurs locaux, en vérifiant qu’ils ont toutes les agrégations RGE nécessaires (le label officiel « Reconnu garant de l’environnement »).

Pour être compétitif, nous avons un système d’enchères inversées : notre logiciel peut calculer tous les devis de tous les installateurs dans votre région qui travaillent pour nous. Automatiquement, on choisit le devis le plus bas.

Ce sera le choix du moins-disant, souvent de moindre qualité…

Absolument pas ! On a une obsession de la qualité. Ce ne sera pas au détriment de la prestation, ni des produits.

Quelle durée faut-il pour amortir son investissement ?

Il faut 10 à 15 ans, en France, pour rentabiliser son installation. Cela dépend, bien sûr de la qualité de l’installation, avec des produits standards et des produits premium. Dans le nord de la France on sera plus proche de 15 ans que de 10 ans. Selon Solar Index, une installation moyenne de douze panneaux : permet de réaliser 38.000 euros d’économie sur 30 ans. C’est rentable partout, même dans le nord de France.

Sujets liés