Troubles du sommeil : Cinq solutions high-tech de 49 à 499 euros pour éviter les médocs

OBJETS CONNECTES Face aux classiques somnifères, différents appareils veulent nous aider à lutter contre les troubles du sommeil

Christophe Séfrin
— 
5 appareils innovants pour mieux dormir — 20 Minutes
  • Les troubles du sommeil impactent de plus en plus de personnes en raison de la pandémie due au coronavirus.
  • Difficultés à s’endormir, insomnies, réveils aux aurores sont caractéristiques d’une anxiété qui s’est développée progressivement.
  • Face aux somnifères pour mieux dormir, certains constructeurs de produits high-tech opposent des appareils pour nous aider à retrouver le sommeil.

Stress, anxiété… les effets de la pandémie due au Covid-19 se manifestent aussi par des troubles du sommeil. Selon  une enquête de l’Université d’Ottawa au Canada, le coronavirus affecterait 50 % des 5.525 personnes interrogées qui, pour beaucoup, auraient plus de mal à s’endormir, seraient victimes d’insomnies ou de réveils plus matinaux que d’habitude. Face aux réponses médicamenteuses, les nouvelles technologies tentent elles aussi d’apporter leur contribution à un meilleur sommeil. De 49 euros à 499 euros, « 20 Minutes » déroule les solutions proposées par les constructeurs.

Dreamer : pour rêver en lumière

Lancé par Terraillon et développé avec le Centre européen du Sommeil, Dreamer prend la forme d’un galet lumineux de 10 x 10 x 3,5 cm qui se recharge en USB. Sa vocation : nous aider à nous endormir plus rapidement en simulant le coucher du soleil durant 20 minutes, mais aussi en nous permettant de réaliser des exercices de cohérence cardiaque.

Dreamer invite à réduire son temps d'endormissement grâce à ses lumières colorées.
Dreamer invite à réduire son temps d'endormissement grâce à ses lumières colorées. - TERRAILLON

Durant quinze minutes, ceux-ci invitent le futur rêveur à calquer le rythme de sa respiration sur celui de la lumière rouge qui s’allume et s’éteint progressivement. Rouge ? Oui, car contrairement à la lumière bleue, elle ne bloque pas la sécrétion de mélatonine, l’hormone du sommeil. Sans connectivité ni application, fonctionnant branché ou sur batterie, disposant de trois boutons sensitifs, l’appareil peut aussi être utilisé comme veilleuse avec un choix de 16 millions de couleurs.

49,99 euros.

Morphée : une invitation à la méditation et à la sophrologie

Tape à l’œil avec son aspect néovintage, Morphée est une petite boîte de 9 cm de diamètre sertie dans une élégante coque en hêtre. A bord, quelque 210 séances associant méditation et sophrologie, que l’on sélectionne en tournant l’une des clés sur l’appareil selon des thèmes (Musique, Nature, Sieste, Voyage…) et le temps que l’on souhaite y consacrer (huit ou vingt minutes).

Morphée associe méditation et sophrologie pour nous aider à mieux dormir.
Morphée associe méditation et sophrologie pour nous aider à mieux dormir. - MORPHEE

Les voix de Juliette ou de Marc, ou des sons de la nature accompagnent alors l’utilisateur, invité à se détendre, à contrôler sa respiration, à déplacer son attention vers son corps, à contracter certains muscles, pour lentement glisser vers un sommeil réparateur.

Développé à Aix-en-Provence et véritable best-seller (notamment chez Nature & Découvertes), Morphée fonctionne sur batterie (autonomie jusqu’à 10 jours) peut être utilisé avec ou sans casque audio.

79,95 euros.

Sleep Analyzer : étudiez à quel point elle est plus belle, la nuit

Développé par la firme française Withings et des médecins de l’Hôpital Béclère à Paris, Sleep Analyser est un coussin de 60 cm de long et 19 cm de large qui se place entre votre sommier et votre matelas (jusqu’à 40 cm d’épaisseur). But : analyser votre sommeil et vous aider à agir sur les différents facteurs qui pourraient en perturber la qualité.

Le Sleep Analyser de Withings pour analyser la structure de son sommeil.
Le Sleep Analyser de Withings pour analyser la structure de son sommeil. - WITHINGS

Phases du sommeil (léger, profond ou paradoxal), durée, nombre d’interruptions, temps d’endormissement, fréquence cardiaque moyenne… autant d’indicateurs fournis, sans oublier la détection d’une éventuelle apnée du sommeil. Même la durée de ronflement est spécifiée… de quoi (ou pas) répondre à votre partenaire qui dit que vous « ronflez tout le temps » ! L’ensemble de ces données est compilé dans l’application Health Mate de Withings, riche en conseils, mais dont la vocation va plus loin et vous permet, le cas échéant, de détecter des troubles pouvant être synonymes de problèmes de santé.

129,95 euros.

Dreem2 : des bruits roses contre les nuits blanches

Ce bandeau tour de tête est à porter durant la nuit. N’utilisant aucune onde durant le sommeil, Dreem2 (développé par la start-up française Rythm) analyse minutieusement les cycles du sommeil de son utilisateur avant, le matin venu, de les transférer à une application qui les analyse et prodigue ses conseils. Surtout, le bandeau émet ce que l’on appelle des « bruits roses », autant de stimulations qui vont permettre d’accroître les amplitudes et la densité des phases de sommeil profond, celles où l’on se repose.

Le bandeau Dreem s'inspire des neurosciences pour nous aider à mieux dormir.
Le bandeau Dreem s'inspire des neurosciences pour nous aider à mieux dormir. - RYTHM

L’appareil a besoin d’une semaine pour apprendre à « connaître » son utilisateur et commencer à lui prodiguer des conseils par le biais de son application. Comme nous l’avons constaté, quelques semaines sont ensuite nécessaires pour ressentir les premiers effets positifs du bandeau, avec un sommeil restructuré. Bon point enfin pour les programmes d’endormissement proposés (méditation, sophrologie, sons relaxants) que nous avons trouvé très efficaces.

399 euros.

UrgoNight : un entraînement plus que cérébral

En associant mesure électroencéphalographique (EEG) et application mobile, UrgoNight est un drôle de casque connecté. Développé par les Français d’UrgoTech, il mesure à l’aide de ses quatre électrodes l’activité de notre cerveau. A porter à n’importe quel moment de la journée durant vingt minutes au rythme de trois fois par semaine, UrgoNight propose des exercices de concentration en interaction avec son application : faire pousser des feuilles sur un arbre, faire grossir une bulle par la force de la pensée…

UrgoNight propose des séries d'exercices pur réduire de 50% ses réveils nocturnes.
UrgoNight propose des séries d'exercices pur réduire de 50% ses réveils nocturnes. - URGOTECH

Ludique, UrgoNight initie son utilisateur au développement de stratégies qui lui permettront, peu à peu, de reprendre le contrôle de son activité cérébrale pour accroître celle des ondes cérébrales impliquées dans le sommeil. Cette méthode, dite de neurofeedback, permettrait de réduire de 50 % ses réveils nocturnes, mais aussi de réduire de 45 % le temps d’endormissement.

499 euros.