Condamné pour plagiat, Facebook devra payer 3,83 millions d’euros à une entreprise italienne

COPIERCOLLER L’entreprise italienne Business Competence aurait inspiré Facebook dans le développement de sa fonctionnalité « À proximité »

20 minutes avec agences

— 

Facebook n'a pas souhaité s'exprimer outre mesure sur l'affaire. (Illustration)
Facebook n'a pas souhaité s'exprimer outre mesure sur l'affaire. (Illustration) — SOPA Images/SIPA

Reconnu coupable de plagiat, le groupe Facebook va devoir payer 3,83 millions d’euros à une entreprise italienne, rapporte The Verge, citant une information de Reuters. La décision a été rendue par la cour d’appel de Milan mardi 5 janvier.

L’affaire remonte à 2012. À cette époque, le groupe italien Business Competence a lancé Faround, une application qui permet de trouver des bars, restaurants et magasins à proximité, en fonction de ses centres d’intérêt.

Un dédommagement multiplié par dix

Une fonction similaire a rapidement été intégrée à Facebook. Elle s’est appelée « Neaby » (« à proximité »). La ressemblance a sauté aux yeux de Business Competence, qui a alors déposé plainte pour plagiat en 2013. L’affaire a été rendue publique en 2017. Lors du jugement en première instance en 2019, l’entreprise de Mark Zuckerberg a été condamnée à verser 350.000 € à l’entreprise italienne lésée. Une somme qui a été plus que décuplée en appel.

De son côté, Facebook n’a pas souhaité faire beaucoup de commentaires sur cette affaire. « Nous avons reçu la décision du tribunal et l’examinons attentivement », a simplement lâché un porte-parole de la firme américaine à Reuters.