Un rappeur réclame 200 millions de dollars à Nicki Minaj pour avoir « volé » sa chanson

PROCES La rappeuse connaît pourtant son accusateur depuis plus de dix ans

20 Minutes avec agences

— 

La chanteuse Nicki Minaj
La chanteuse Nicki Minaj — The Photo Access/Cover Images

L’affaire pourrait coûter cher à Nicki Minaj. La jeune maman est en effet la cible d’un procès, intenté par un rappeur du Queens qui affirme qu’elle lui a tout simplement « volé » le morceau Rich Sex. Sorti en 2018 et premier single de son album Queen, le titre a été enregistré avec Lil Wayne. Bien qu’il soit cité comme un des auteurs du morceau, Brinx Billions (Jawara Headley de son vrai nom) assure qu’il devrait être le seul à être crédité, et il réclame aujourd’hui 200 millions de dollars.

Dans des documents judiciaires, obtenus par TMZ, Jawara Headley explique avoir fait écouter Rich Sex dès 2016 à Nicki Minaj. La star lui aurait affirmé alors que le titre avait tout pour être un tube.

Même morceau

Parmi les arguments de Brinx Billions : Nicki Minaj aurait, outre le titre, les arrangements, la mélodie et le rythme, volé des couplets entiers. Il en veut d’autant plus à sa consœur qu’il la connaît depuis près de 15 ans. Les artistes se sont rencontrés via MySpace, trois ans avant la sortie du premier album de celle qui allait devenir une des plus grandes rappeuses de sa génération. Contactée par TMZ, ainsi que son management, l’interprète d’Anaconda n’a pas réagi.

En début d’année, la femme de Kenneth Petty avait partagé son bonheur d'être mère en postant pour la première fois une photo de son fils, né l’année dernière, sans pour autant révéler son prénom.