Pour décrocher un contrat, une étudiante court 20 km en dessinant le mot « alternance » avec son GPS

GPS DRAWING Une étudiante de 22 ans, à la recherche d’un contrat en alternance, a dessiné le mot « alternance » sur son GPS en courant dans la capitale

H. B.

— 

Agathe Le Sommer a décidé de courir dans les rues de Paris, afin de former le mot « alternance », visible sur son GPS.
Agathe Le Sommer a décidé de courir dans les rues de Paris, afin de former le mot « alternance », visible sur son GPS. — Capture d'écran LinkedIn

Désespérément à la recherche d’un contrat en alternance à Paris, une étudiante en master 2 droit du sport a trouvé un bon moyen de donner plus de visibilité à son profil sur LinkedIn. Bravant la chaleur de ce début du mois d’août, Agathe Le Sommer a décidé de courir dans les rues de Paris pour montrer sa détermination à décrocher un stage en alternance, une étape obligatoire pour valider son cursus.

Au gré de son parcours dans les rues de la capitale, elle a ainsi formé le mot « alternance » à l’aide de son GPS. « Lassée d’entendre que 2020 n’est pas la bonne année, je me suis réveillée ! Hors de question de se laisser abattre quand on parle d’un avenir en construction depuis 5 ans », a-t-elle écrit sur son profil LinkedIn.

« J’ai choisi le mot alternance un peu comme un cri du cœur »

Depuis le mois de mai, Agathe Le Sommer a envoyé 170 candidatures pour trouver un contrat en alternance en entreprise. Après trois mois de recherches dans le secteur juridique et sportif, la jeune femme de 22 ans n’a obtenu qu’un seul entretien, a-t-elle expliqué dans une publication postée sur LinkedIn, qui comptabilise plus de 34.000 « j’aime ».

« Je me suis dit qu’il fallait lier mon caractère pugnace, mes qualités sportives et mon projet professionnel. J’ai choisi le mot alternance un peu comme un cri du cœur. On ne peut pas faire plus concis que d’écrire « alternance » en courant pour trouver un contrat dans le droit du sport​ », a déclaré l’étudiante.

Grâce à cette initiative, Agathe Le Sommer a reçu plusieurs centaines de commentaires encourageants. Elle a également décroché un entretien avec un avocat spécialisé dans le droit du sport, rapporte le Huffpost.