Les smartphones de la crise (4/4): OnePlus 8, prêt pour la 5G de demain mais limité en photo aujourd'hui

SMARTPHONE A 699 euros en 128 Go, le OnePlus 8 a beau être 5G et polyvalent, il peine à vraiment se distinguer en photo

Christophe Séfrin

— 

Le OnePlus 8 en fait beaucoup mais pas assez sur la photo — 20 Minutes
  • Lancé au début du confinement, le OnePlus 8 est le nouveau smartphone premium du constructeur chinois OnePlus. Celui-ci est réputé pour ses terminaux au bon rapport performance/prix.
  • 5G, disposant d’un écran de 6,55’’ assez bluffant et d’une confortable autonomie, le OnePlus 8 propose des fonctions photo complètes mais sans effet « waouh ».
  • Vendu 699 euros, il est surtout un peu cher pour se distinguer véritablement sur un marché très concurrentiel.

OnePlus de 7 à 8. Le constructeur chinois lance la huitième itération de son smartphone, déclinée en deux modèles compatibles 5G, les OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro. « 20 Minutes » a eu le temps du  le confinement pour tester le premier des deux, qui est aussi le plus « accessible ». Le OnePlus 8 est ainsi vendu à 699 euros (8 Go/128 Go) et 799 euros (12 Go/256 Go).

Ecran et audio au meilleur de leur forme

L’appareil affirme une belle élégance. Noir (128 Go) ou Vert (256 Go), il surprend par sa légèreté (180 g). Ses faces avant et arrières sont recouvertes de verre protégé Gorilla Glass 5. Son écran Full HD + de 6,55’’ (2400 x 1080 pixels ; 90 Hz) séduit au premier regard. D’abord, par sa diagonale généreuse mais pas trop (6,55’’, soit 16,63 cm) qui confère au terminal une belle maniabilité sans qu’il soit trop encombrant. Ensuite, par ses images. Qualité Amoled oblige, le OnePlus 8 offre ainsi un rendu visuel flatteur, avec des contrastes très marqués, mais aussi une vaste colorimétrie. L’écran presque sans bord livre ici tout son potentiel.

L'écran Amoled du OnePlus 8 donne tout.
L'écran Amoled du OnePlus 8 donne tout. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

On est loin de celui encombré de bandes noires du nouvel iPhone SE (2020). Ainsi, le visionnage de nombreux épisodes de la saison 2 de The Blacklist sur Netflix (nous avions le temps !) s’est avéré très agréable. D’autant plus agréable que le smartphone propose une excellente qualité sonore. Sur ses deux haut-parleurs stéréo, la voix originale et éraillée de James Spader trouve tout son grain, tandis que la bande-son est restituée avec une belle ampleur, même à volume assez élevé. Bémol : le OnePlus 8 ne dispose pas de prise mini-jack et ne fournit pas d’adaptateur mini-jack pour se brancher sur sa prise USB-C. Conséquence : mieux vaudra privilégier le Bluetooth pour une écoute au casque.

La photo aurait pu aller plus loin

Evidemment, c’est aussi sur sa qualité photo que nous attendions le OnePlus 8. Equipé de trois modules arrières* (les mêmes que sur le OnePlus 7T) et d’un module avant de 16 mégapixels (f/2.45), le OnePlus 8 est un passe-partout qui satisfera la plupart.

Le OnePlus 8 livre de bonnes photos, mais on attendait qu'il se distingue davantage.
Le OnePlus 8 livre de bonnes photos, mais on attendait qu'il se distingue davantage. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Les photos sont globalement très satisfaisantes, bien définies, lumineuses et colorées sans excès, même si le mode HDR a tendance à les saturer. Mais les utilisateurs les plus exigeants risquent de vite atteindre les limites du terminal. La raison ? On attendait davantage d’un constructeur qui s’est toujours placé comme une marque mieux-disante sur le marché des smartphones. On constate par ailleurs que parmi les nombreuses photos que nous avons réalisées pendant le confinement entre les quatre murets de notre petit jardin, certaines souffrent des mêmes maux : un excès de lissage. Cela est régulièrement notable pour les portraits, les selfies, les photos zoomées (jusqu’à 10x) ou celles prises avec le mode « Paysage nocturne ».

Le zoom jusqu'à 10x du OnePlus 8...
Le zoom jusqu'à 10x du OnePlus 8... - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
... pour se rapprocher de son sujet, mais pas trop.
... pour se rapprocher de son sujet, mais pas trop. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Pour le reste, la polyvalence du OnePlus 8 doit être soulignée : la possibilité de prendre des photos en ultra-grand-angle ou en macro s’accommodera des futures vacances déconfinées, où qu’elles se déroulent. Et le mode vidéo 4K (jusqu’à 60 images/seconde) du smartphone sera un bon allié pour immortaliser les plongeons des amis ou des enfants dans la piscine. Gare : si OnePlus affirme que son OnePlus 8 est étanche, aucune certification IP n’est là pour en attester…

Une fonction photo Macro appréciée en plein printemps confiné.
Une fonction photo Macro appréciée en plein printemps confiné. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Epaulé par une confortable batterie de 4300 mAh, le OnePlus 8 dépasse largement le cadre d’une journée d’autonomie. Qui plus est : son constructeur l’équipe d’un chargeur filaire de 30 watts qui permet une charge complète en une heure environ.

La fin des petits prix

Verdict ? Bon smartphone, bel écran, belles images, belle autonomie… mais un smartphone dont on attendait un peu plus sur le terrain de la photo. Dommage, car à 699 euros, OnePlus laissait imaginer un terminal pouvant en offrir davantage que certains concurrents plus cher. Cela avait toujours été la philosophie du constructeur chinois qui semble avoir définitivement changé de stratégie en abandonnant son rôle de « flagship killer », soit le « tueur de smartphones haut de gamme » qui avait fait sa réputation. Au passage, OnePlus pourrait bien y perdre une partie de son identité et laisser ce rôle à un concurrent comme Xiaomi

*48 mégapixels (équivalent 25 mm ultragrand-angle : f/1.7), 16 mégapixels (équivalent 13 mm grand-angle ; f/2.2) et 2 mégapixels (macro ; f/2.4).