WeWard : Une application qui paye ses utilisateurs pour marcher

APPLICATION La jeune startup parisienne cherche ainsi à vous inciter à faire vos achats dans des commerces de proximité

Charlotte Rabatel pour 20 Minutes

— 

WeWard: une application qui paye ses utilisateurs pour marcher
WeWard: une application qui paye ses utilisateurs pour marcher — Geeko

L’objectif est de cumuler des Wards. Les Wards sont des points que vous pouvez convertir en euros, en produits ou en réductions. Concrètement c’est une monnaie digitale.

Le mot Ward signifie quartier. L’objectif étant de vous faire faire vos achats dans des commerces de proximité. Des commerces qui ont passé un partenariat avec la startup.

Marcher plus pour gagner plus

L’application est gratuite et disponible sur Android et iOS. Vos pas sont comptabilisés et vous devez atteindre des paliers. Mais vous pouvez également participer à des Challenges.

WeWard: une application qui paye ses utilisateurs pour marcher
WeWard: une application qui paye ses utilisateurs pour marcher - Geeko
Crédits photo Capture d’écran WeWard app

L’argent récolté peut être dépensé sur la boutique de l’application. Ou directement versée sur le compte de l’utilisateur. Le fondateur de We Ward, Yves Benchimol explique auprès de Maddyness que l’app a pour vocation d’augmenter « le chiffre d’affaires des commerçants partenaires en générant du trafic qualifié en point de vente ».

Un concept qui se construit

L’application avait l’air de faire quelques adeptes, 35.000 inscrits en 2019 selon Le Point. Une mise à jour semble avoir compromis son intérêt. Les commentaires sur le store déplorent une baisse de la valeur d’un Ward. Il passe de 0.02 euros à 0.0067 euros selon les avis sur le Play Store. « C’est devenu quasiment impossible de gagner quelque chose, les points ont largement perdu de leur valeur », commente un utilisateur. « La valeur chute mais les gains récompensant les pas n’ont pas franchement monté », explique un autre. « L’idée de cette application est bonne. Malheureusement, on va de déception en déception au gré des updates, avec des changements de règles », résume un autre client.

Reste à voir si l’application compte faire une mise à jour pour convaincre ses anciens utilisateurs.

Le 27 mars, la start-up annonçait que de nouveaux pas étaient comptabilisés : ceux que vous faites chez vous, en confinement.