Strasbourg: La startup Atolia lève 700.000 euros pour simplifier le travail en équipe

TRAVAIL Cette startup strasbourgeoise, lancée en 2018, entend simplifier les échanges en équipe avec son application 

Nils Wilcke

— 

Atolia revendique plus de 700.000 messages échangés depuis son lancement en septembre 2018
Atolia revendique plus de 700.000 messages échangés depuis son lancement en septembre 2018 — Pixabay
  • Atolia, une start-up, lancée en 2018 à Strasbourg, a pour ambition de simplifier les échanges en équipe avec son application.  
  • Elle regroupe tous les outils nécessaires à la communication et à l'organisation des équipes, ce qui évite de multiplier les outils. 
  • Pour se développer, Atolia organise une levée de fonds d'un montant de 700.000 euros. 

Google Talk, Slack, Whatsapp… Les entreprises ne peuvent plus se passer de ces applis qui permettent aux salariés de communiquer entre eux et de planifier leurs tâches. Sauf qu’à force de multiplier les outils, certaines entreprises ont des difficultés de communication. Un comble. Ça tombe bien, Atolia, une startup strasbourgeoise lancée en 2018, entend simplifier les échanges en équipe avec son application du même nom.

Comment ça marche ? « Atolia regroupe tous les outils nécessaires à la communication et à l’organisation des équipes : groupes de discussion, partage de documents, gestion des tâches, agendas partagés ou encore des bases de connaissance », indique Guillaume Nominé, co-fondateur de l’application.

« 700.000 messages déjà échangés depuis son lancement »

Qu’en est-il de la sécurité des données ? « Leur hébergement se fait uniquement en France en respectant le RGPD (règlement général sur la protection des données), explique Guillaume Nominé. Pour plus de sûreté, les données sont répliquées sur plusieurs sites distincts », précise-t-il. Disponible en version Web et mobile, Atolia a déjà permis d’échanger « plus de 700.000 messages depuis son lancement », selon son co-fondateur.

Originaire du pays de Bitche, Guillaume Nominé est un enfant du pays. C’est au cours de ses études à l’ENSIEE (École nationale supérieure d’informatique pour l’industrie et l’entreprise) à Illkirch-Graffenstaden qu’il a l’idée de développer une appli pour permettre aux étudiants de mieux communiquer avec l’administration.

« Nous sommes fixés en Alsace depuis longtemps »

Pour lui comme pour ses deux associés, s’implanter à Strasbourg était une évidence. « Nous sommes tous fixés en Alsace depuis longtemps et nous avons reçu un véritable soutien de l’écosystème local ». Atolia a été accompagnée par le Pepite Etena à ses débuts, puis soutenue par l’incubateur strasbourgeois SEMIA et tout récemment par Scal'E nov, l’incubateur de la région Grand Est.

Les fondateurs d’Atolia voient désormais plus loin. D’où cette levée de fonds d’un montant de 700.000 euros. Une partie sera consacrée à développer l’appli et ajouter plus de fonctionnalités et l’autre à recruter dans la partie marketing. Deux à trois embauches sont d’ores et déjà prévues cette année.