Coronavirus : Activiti, l’application niçoise pour faire du sport chez soi durant le confinement

ON SE BOUGE Initialement prévue pour septembre, l’application sera disponible dès mardi sur les plateformes de téléchargement mobile

Jonathan Hauvel

— 

Une quarantaine de vidéos et une centaine de fiches seront disponibles sur l'application niçoise Activiti
Une quarantaine de vidéos et une centaine de fiches seront disponibles sur l'application niçoise Activiti — J. Hauvel / ANP / 20 Minutes
  • La start-up niçoise My Coach et l’université Côte d’Azur ont créé Activiti, une application mobile pour faire du sport à domicile.
  • Son lancement a été avancé à ce mardi 24 mars après sollicitation du ministère des Sports.

« Même si faire du sport ou avoir accès à la culture n’est pas vital, ça va devenir central pour nos concitoyens. Le ministère des Sports a déjà commencé à agir en ce sens. » C’est par ces mots que Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a introduit l’annonce de la labellisation de trois applications de sport à domicile, dont la niçoise Activiti.

Fruit de la collaboration entre My Coach et l’université Côte d’Azur, Activiti sera disponible dès ce mardi 24 mars sur toutes les plateformes mobiles. « Le projet était prévu pour septembre avec davantage de fonctionnalités. Face à la sollicitation du gouvernement, on a décidé d’accélérer le processus et de proposer des contenus pour passer cette période délicate du confinement », détaille Cédric Messina, PDG-fondateur de My Coach.

En avant-première sur les réseaux sociaux

Equilibre talon pointe, battements de bras, tirage vertical… Une quarantaine de vidéos et une centaine de fiches seront accessibles sur l’application dès mardi.

En attendant cette date, Activiti propose déjà une série d’activités quotidiennes sur les réseaux sociaux, accessibles à tous et certifiées par le CHU de Nice et un réseau d’experts. « Il y a énormément de contenus qui circulent actuellement mais très peu à destination des populations à risques. C’est pourquoi on a ciblé, entre autres, les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les enfants. Tout le monde, quel que soit son âge, peut avoir accès au sport sans être un athlète de haut niveau », précise Cédric Messina.

30 minutes d’activité quotidienne recommandées pour les adultes, 1h pour les enfants et les ados

Pendant le confinement, le ministère des Sports rappelle la nécessité de pratiquer une activité physique quotidienne, dès lors que sa condition physique le permet. Dans un communiqué envoyé aux clubs sportifs, il préconise « une pratique minimale correspondant à une heure par jour pour les enfants et les adolescents, et à 30 minutes par jour pour les adultes.

En complément, il est également recommandé « de réaliser plusieurs fois par semaine des activités variées qui renforcent les muscles et améliorent la souplesse et l’équilibre ».

« En parallèle, il est tout aussi important de réduire son temps passé en position assise ou allongée, et de rompre les périodes prolongées passées en position assise par quelques minutes de marche et d’étirements au minimum toutes les deux heures », ajoute le ministère.