Le logo d'Apple, un hommage au mathématicien Alan Turing ? Une légende urbaine selon son créateur

FAKE OFF La marque américaine aurait voulu rendre hommage au mathématicien de génie, condamné en raison de son homosexualité, à travers son logo. Il n'y a pas de lien entre les deux, selon le designer du logo

Mathilde Cousin

— 

Le logo d'Apple n'est pas un hommage au mathématicien britannique Alan Turing.
Le logo d'Apple n'est pas un hommage au mathématicien britannique Alan Turing. — Capture d'écran de Facebook / montage 20 Minutes
  • Apple a-t-elle voulu rendre hommage à Alan Turing, un mathématicien qui contribua à décrypter des codes nazis et qui fut condamné en raison de son homosexualité ? Cette légende urbaine continue de se répandre sur les réseaux sociaux.
  • Il ne faut pas voir d'hommage au mathématicien dans ce design, a souligné le créateur du logo.
  • Le logo a été utilisé pour la première fois par Apple en 1977.

D’où vient le logo Apple ? Cette pomme croquée serait un hommage à Alan Turing, pionnier britannique de l’informatique, connu notamment pour avoir décrypté des codes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est ce que dit une légende urbaine, relayée sur les réseaux sociaux sous forme de mème ou de texte.

« Cet homme a inventé l’ordinateur et il a combattu et terminé la Seconde Guerre mondiale, dit le texte d’un mème populaire, accompagné d’une photo d’Alan Turing. Il était gay. A cause de sa sexualité, il a été emprisonné et humilié publiquement après avoir sauvé 14 millions de vies. A l’âge de 41 ans, en prison et déprimé, il se suicide en croquant une pomme empoisonnée au cyanure. En son honneur, Steve Jobs créa le logo d’Apple. »

En plus d’avoir participé au décryptage de la machine Enigma pendant la guerre, Alan Turning participe après-guerre à des travaux de recherche sur l’informatique. En 1952, il est condamné en raison de son homosexualité. Il ne sera pas emprisonné, mais devra subir une castration chimique. Il meurt en 1954, empoisonné au cyanure. Il aurait croqué dans une pomme contenant le poison.

FAKE OFF

En 1976, Apple dévoile son premier logo : une illustration à l’encre représentant Isaac Newton assis sous un arbre, une pomme prête à se détacher au-dessus de sa tête. Quelques mois plus tard, l’entreprise cherche un nouveau logo pour le lancement de l’Apple II, un ordinateur destiné aux particuliers. Ce marché est encore balbutiant à l’époque. L’entreprise fait appel à l’agence Regis McKenna. Rob Janoff, un directeur artistique, est chargé de la tâche.

Pour réaliser son travail, il ne s’inspire pas de l’histoire d’Alan Turning. Dans une interview donnée en 2016 au site logo design love, il explique qu’il voulait « la silhouette d’une pomme ». Mais, pour éviter que le fruit ne soit confondu avec un autre, il enlève un morceau à la silhouette, donnant l’illusion d’une pomme dans laquelle quelqu’un a croqué. Un jeu de mots se cache même derrière le logo : « Quand j’étais assez avancé sur le projet, mon directeur créatif, qui connaissait le vocabulaire informatique, m’a dit " Ce morceau (bite en anglais) que tu as ressemble à un terme informatique, b-y-t-e ", se souvenait-il en 2018 dans une interview au site 9 to 5 mac. C’était juste une coïncidence heureuse. »

« A l’époque, les ordinateurs avaient une connotation dure et négative »

Le designeur choisit d’ajouter des bandes colorées sur la pomme. « Je pensais qu’un de mes plus grands défis pour désigner le logo était de rendre l’ordinateur assez agréable à emporter chez soi pour que toute la famille l’utilise, se souvient Rob Janoff auprès de logo design love. A l’époque, les ordinateurs avaient une connotation dure et négative, je voulais créer un sentiment chaleureux et positif pour l’ordinateur Apple. »

Comme l'a relevé CNN, en 2009, Rob Janoff a démenti tout lien entre le destin d’Alan Turning et le logo. Il a également écarté toute référence à la Bible ou à la découverte de la gravité par Newton, les qualifiant de « légendes urbaines ».

Ces interprétations autour du logo de la marque américaine sont tenaces : on en retrouve la trace dès 2005 et dans plusieurs langues. L’envers du succès d’un logo identifiable par des millions d’humains.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.