«L'art de vivre à la française», «patriotisme inclusif»... Quand les internautes se moquent des expressions de Macron

CONFERENCE DE PRESSE Les internautes se sont moqués de plusieurs expressions prononcées par le chef de l’Etat durant son allocution et lors de son échange avec les journalistes

H. B.
— 
Emmanuel Macron, le 25 avril à l'Elysée.
Emmanuel Macron, le 25 avril à l'Elysée. — Macron a-t-il réussi son opération de communication?

Elle était censée lancer l’acte II du quinquennat Macron​. La conférence de presse du chef de l’Etat, qui s’est tenue ce jeudi en fin d’après-midi, a abondamment été commentée sur les réseaux sociaux. Les mesures fiscales, écologiques ou concernant le pouvoir d’achat des Français ont fait l’objet de nombreux commentaires sur Twitter et Facebook. Mais les internautes se sont surtout moqués de plusieurs expressions prononcées par le chef de l’Etat durant son allocution et lors de son échange avec les journalistes.

Le président de la République a notamment évoqué plusieurs fois un « art d’être français », assurant qu’il faut être « enraciné et universel » pour le cultiver et que l’espérance permettrait de « le faire vivre ». « Cet art d’être français, c’est un attachement particulier à notre langue, notre culture, et à quelques permanences », a-t-il également déclaré. Une expression qui a beaucoup fait rire les internautes.

« L’art d’être français (…), ça s’appelle l’apéro »

« Pardon mais l’art d’être français qui consiste à mettre plus d’humain dans le projet, ça s’appelle l’apéro et c’est l’heure là » ou encore « En train de réfléchir présentement à « l’art d’être français » », ont tweeté certains internautes.

Le chef de l’Etat a également parlé de « patriotisme inclusif » lorsqu’il a évoqué le sujet de l’immigration. Emmanuel Macron a regretté des abus « profonds du regroupement familial et du droit d’asile » tout en rappelant l’importance de la tradition de l’accueil et de l’intégration en France, estimant essentiel qu’un débat s’ouvre au Parlement pour « rebâtir un patriotisme inclusif ». Un oxymore, là encore, très moqué sur les réseaux sociaux.

Emmanuel Macron n’a jamais caché, ces dernières années, qu’il souhaitait donner au mot «patriotisme» une connotation positive et ouverte, d’où l’usage de cette expression lors de son allocution.

« Tout est cul par-dessus tête »

Fidèle à ses habitudes, le président de la République a également utilisé quelques expressions anciennes, que de nombreux internautes ont également relevées. Après la « poudre de perlimpinpin » et « croquignolesque », Emmanuel Macron a cette fois utilisé l'expression «cul par-dessus tête». « Nos concitoyens ont l’impression que, en quelque sorte, tout est cul par-dessus tête, que plus rien ne tient », a-t-il ainsi déclaré lors de la conférence de presse. Un langage qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes sur Twitter.