«Enlysée», la boutique en ligne qui parodie les produits dérivés lancés par l'Elysée

PARODIE L’intégralité des bénéfices réalisés par le site sera reversée à l’Auberge des migrants et Salam, deux associations d’aide aux migrants à Calais...

Hakima Bounemoura

— 

Quelques produits vendus dans la boutique
Quelques produits vendus dans la boutique — © Boutique Enlysée
  • « Enlysée, la boutique officielle du ruissellement » reprend les codes de la boutique officielle du palais présidentiel.
  • Lancé il y a trois jours, le site de vente en ligne propose une trentaine de produits avec des prix variant de 10 à 30 euros.
  • Les bénéfices de la vente de ces objets seront reversés aux associations Salam et L’Auberge des Migrants, qui viennent en aide aux migrants.

Un sweat « Dernier de cordée », un t-shirt « Je coûte un pognon de dingue », un mug « Travaille pour te payer un costard ! » ou encore un tote bag « Président de la Start-up France »… Voici quelques-uns des produits que l’on peut désormais trouver dans une boutique en ligne nommée « Enlysée, la boutique officielle du ruissellement » parodiant la boutique officielle de l’Elysée.

Lancé il y a trois jours, le site de vente en ligne propose une trentaine de produits, véritablement mis en vente, avec des prix variant de 10 à 30 euros. Loin des montres à 169 euros, des tee-shirts « Poudre de perlimpinpin » à 55 euros ou des mugs à 24,90 euros mis en vente la semaine dernière sur le site du palais présidentiel.

« Nous, on nous a dit qu’il fallait être des entrepreneurs. On l’a fait ! »

« Nous souhaitons participer à restaurer la dignité nationale plutôt que d’offrir un ravalement de façade à un vieux palais », ironise le site Internet, en référence au fait que les bénéfices de la boutique officielle de l’Elysée serviront à financer les travaux d’entretien du palais présidentiel.

La boutique en ligne a été lancée par une quinzaine de personnes, âgées de 25 à 30 ans, travaillant dans le web, dans la musique ou le graphisme. Certains sont Calaisiens, d’autres Parisiens ou Lillois. « On a vu celle de l’Élysée et on a cru que c’était une blague, le côté pédant de certaines citations d’Emmanuel Macron [«Poudre de perlimpinpin »…] Du coup, on s’est dit qu’il fallait faire une blague », a expliqué à La Voix du Nord l’un des créateurs du site qui souhaite garder l’anonymat. « Nous, on nous a dit qu’il fallait être des entrepreneurs. On l’a fait ! », a répondu à France 3 l’un des autres co-créateurs du site.

Tous les bénéfices reversés à des associations d’aide aux migrants

Cette boutique a été créée pour la bonne cause. Les bénéfices de la vente de ces objets et vêtements parodiques seront reversés aux associations Salam Nord/Pas-de-Calais et L’Auberge des Migrants, qui viennent en aide aux exilés de Calais et Grande-Synthe.

Samedi après-midi, le site en était à sa millième commande… Encore loin du succès de la boutique officielle de l’Elysée qui avait vendu pour près de 350 000 euros de produits dérivés trois jours après son lancement.