Normes IP67 et IP68: Votre smartphone est-il vraiment bien protégé contre l’eau (à lire avant de plonger)?

SMARTPHONES Les normes IP67 et IP68 promettent aux smartphones qui en bénéficient une étanchéité (presque) à toute épreuve. Pas sûr, pour autant, qu’ils survivent tous aux baignades de l’été...

Christophe Séfrin

— 

L'iPhone X, à la norme I67... mais non garanti contre les dégâts causés par les liquides.
L'iPhone X, à la norme I67... mais non garanti contre les dégâts causés par les liquides. — APPLE
  • De plus en plus de smartphones bénéficient de certifications supposées leur garantir une résistance à l’immersion.
  • Dans les faits, ces normes n’offriraient pas forcément une garantie complète face aux usages attendus par le public.
  • Piscine, baignade en mer, photos et vidéo sous-marine… peut-on compter sur nos smartphones pour immortaliser l’été ?

Le bol de riz pour sauver son smartphone de la noyade, c’est un peu quitte ou double… Pour se prémunir des effets dévastateurs sur leurs produits d’une chute dans l’eau, de plus en plus de constructeurs développent des smartphones pouvant résister aux éclaboussures, voire être immergés : Huawei P20 Pro, Samsung Galaxy S9, Apple iPhone 8 et X

Ce qui est supposé éviter des drames au moment d’une chute dans l’évier, dans la douche, la piscine, voire – grand classique — dans la cuvette des WC… Pour les distinguer, ces appareils bénéficient d’une norme IP, pour « Indice de protection ».

Jusqu’à 2 mètres sous l’eau

Les lettres IP sont accompagnées de deux chiffres. Sur une échelle de 1 à 6, le premier couvre l’étanchéité à la poussière. Il correspond ainsi à la taille des grains de poussière susceptibles de pénétrer à l’intérieur du produit. 1 indique que des gros grains ne passeront pas. 6 indique qu’aucune particule ne pourra pénétrer. Sur une échelle de 1 à 7, le second chiffre mentionne pour sa part la résistance de l’appareil aux liquides. Soit une résistance à un léger brouillard humide pour le chiffre 1, jusqu’à une étanchéité totale pour le chiffre 7. Appliquée par exemple sur certains iPhones, la norme IP67 a longtemps fait figure de référence en la matière : le smartphone peut être immergé à une profondeur de 1 mètre durant 30 minutes. "Mais la norme IP67 n’était finalement pas assez exigeante. Du coup, la norme IP68 a été développée. Elle fait état d’une résistance dans deux mètres d’eau durant une heure », précise Bertrand Czaicki, directeur de l’offre et du design chez Crosscall.

Eau claire, eau salée ou eau chlorée ?

Mais pour ce spécialiste français des smartphones tout-terrain, « on s’aperçoit que la norme IP ne suffit pas du tout ».

Les smartphone CrossCall sont conçus dans des situations réelles d'usages.
Les smartphone CrossCall sont conçus dans des situations réelles d'usages. - CROSSCALL

 

La raison ? « Effectué en laboratoire, le test IP est réalisé de manière statique, dans une colonne d’eau ». Résultat pour Bertrand Czaicki : « Cela ne correspond pas à un véritable usage. Ainsi, puis-je avec mon smartphone IP67 ou IP68 filmer mes enfants quand ils sautent dans l’eau ? Puis-je tourner une petite vidéo sous l’eau ? ». Des questions que l’on se pose tous.

Samsung, dont de nombreux terminaux, comme les Galaxy S7/S7 Edge, Galaxy S8/S8+ et Galaxy S9/S9+ sont normés IP68 recommande la prudence. « On peut prendre des photos sous l’eau, même si l’écran tactile ne fonctionne pas (les boutons Volume feront office de déclencheur). En revanche, il vaut mieux que ce soit dans l’eau claire. Si le mobile tombe ou est utilisé dans l’eau chlorée ou salée, il faut le rincer immédiatement », précise Joris Quintano, chef de produit téléphonie mobile chez Samsung. Méfiance, donc.

Des normes donnant « trop confiance » !

« Il y a une très mauvaise compréhension du public autour de ces normes et de ce que cela signifie. C’est dangereux et cela donne trop confiance », déplore Akis Evangelidis, responsable communication Europe pour la marque OnePlus. Si les terminaux du constructeur chinois n’ont pas voulu passer la certification IP (qui est payante), ils résistent depuis le OnePlus 3 aux aléas du quotidien : pluie, vapeur…

Mais OnePlus a choisi de ne pas en faire un outil de communication. « On préfère avoir une approche assez transparente. Récemment lancé, le OnePlus 6 communique sur le fait qu’il peut prendre l’eau et survivre, mais on ne va pas au-delà », ajoute Akis Evangelidis.

Sony a mis un bémol dans sa communication sur l'étanchéité de ses produits.
Sony a mis un bémol dans sa communication sur l'étanchéité de ses produits. - SONY MOBILE

 

Sony Mobile, pionnier sur l’utilisation de normes IP dès 2013 avec l’Xperia Z, avait beaucoup communiqué sur l’étanchéité de certains de ses smartphones Xperia, et notamment sur son Z5. Mais face aux usages parfois abusifs de certains consommateurs qui poussaient les smartphones dans leurs derniers retranchements, le constructeur a décidé de faire profil bas sur ces questions dans ses publicités.

>> A lire aussi : Sony Xperia Z5: Un smartphone étanche... à ne pas mettre dans l'eau

En 2017, il a même été l’objet d’une class-action aux Etats-Unis pour publicité mensongère sur ses mobiles dits waterproof…

La garantie… quelle garantie ?

« A la base, le message de la norme IP est de rassurer le consommateur », résume Joris Quintano chez Samsung. Mais cela ne veut pas dire que l’on est à l’abri d’éventuels problèmes.

Le Samsung Galaxy S9, à la norme IP68.
Le Samsung Galaxy S9, à la norme IP68. - SAMSUNG

 

« Un téléphone peut être étanche, mais il peut se créer un phénomène d’électrolyse lorsqu’il est utilisé dans de l’eau salée. Cela engendre un dépôt qui peut rendre inopérante la prise USB », cite en exemple Bertrand Czaicki, directeur de l’offre et du design chez Crosscall. Et contre toute attente… la garantie du smartphone sera inopérante.

« Tout dommage lié à l’eau n’est pas pris sous garantie », confirme Akis Evangelidis chez OnePlus. Apple le précise notamment sur son site, pour ses iPhone 8 et X, pourtant à la norme IP67 : « Les dégâts causés par des liquides ne sont pas couverts par la garantie ».

Alors quelle solution si l’on veut plonger avec son smartphone dans la grande bleue ? Sans aucun doute s’offrir un mobile répondant à la norme IP68. Mais l’utiliser à ses risques et périls. Ou l’utiliser précautionneusement avec une coque ou une sacoche hermétique comme celles des accessoiristes Seawag, Avizar, Mpow, ivolerElles, sont à la norme… IPX8 (soit protégées contre la submersion). A défaut et pour ne prendre aucun risque, décrocher le principe de précaution et laisser son smartphone bien au sec!