20 Minutes : Actualités et infos en direct
CRASH TESTNouvelle Kobo, on s'est mouillé pour tester son étanchéité

VIDEO. Liseuse Kobo H2O Edition 2: On s'est mouillé pour tester son étanchéité

CRASH TESTLa H2O Edition 2 de Kobo est un reader submersible. Idéal pour un été au bord de la mer ou de la piscine ? « 20 Minutes » s’est mouillé pour le tester…
Christophe Séfrin

Christophe Séfrin

L'essentiel

  • Avec sa liseuse H2O Edition 2, le libraire canadien Kobo lance un livre électronique submersible.
  • A la norme IPX8, l’appareil peut être immergé jusqu’à 2 mètres durant 60 minutes.
  • «20 Minutes» a tenté de plonger avec l’un des best-sellers de l’été dans la grand bain.

C’est l’un des arguments de la liseuse Kobo H2O Edition 2 : son étanchéité à toute épreuve. Après la Kobo H2O sortie en 2014 et qui pouvait être éclaboussée (certification IP67), la nouvelle liseuse numérique du libraire canadien (propriété du groupe japonais Rakuten depuis 2009) prétend pouvoir être immergée jusqu’à 2 mètres durant 60 minutes (norme IPX8). Fallait pas nous tenter…

6,8’’ dans le grand bain

Nous voilà avec notre liseuse au large écran de 6,8’’/17,3 cm prêts à plonger dans le grand bain. Masque, tuba, palmes et dernier Guillaume Musso téléchargé sur la librairie en ligne Kobo (Un appartement à Paris), le test de tous les dangers peut commencer ! Constat tout d’abord : la lisibilité de l’écran de la liseuse H2O Edition 2 est parfaite, même en plein cagnard.

Sous le soleil exactement, seuls quelques reflets viennent perturber la lecture. Mais il suffit de modifier légèrement l’orientation de l’écran pour retrouver un confort parfait. Comme pour la plupart des liseuses, il suffit d’effectuer une légère pichenette en bas, à droite de l’écran, pour passer à la page suivante (et en bas, à gauche de l’écran, pour revenir à la précédente).

Les promesses de la nouvelle liseuse de Kobo seront-elles tenues?
Les promesses de la nouvelle liseuse de Kobo seront-elles tenues? - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Nous abandonnons notre bouée Licorne dans laquelle nous étions avachis, rougissant, pour glisser dans l’eau avec le petit reader. 37°2, dans le grand bain… ou presque. Hésitation à l’aune du crash test : « et si, une fois gorgée d’eau, la Kobo ne nous permettait pas d’achever notre roman de l’été ? »...

Inquiétants signes d’emballement

On enfonce alors la liseuse par le bas dans l’eau chlorée. Pas de fumée, ni d’étincelle… Encore quelques centimètres et… la voilà totalement immergée. Nous glissons un œil sous l’eau et vérifions que le livre électronique fonctionne toujours. La Kobo H2O Edition 2 ne bronche pas.

Problème cependant : avec l’eau, l’écran tactile de notre reader devient totalement inopérant. Impossible de changer de page en glissant ou en appuyant un doigt à sa surface. Pire : l’appareil donne d’inquiétants signes d’emballement : l’écran change tout seul d’affichage, allant jusqu’à revenir au menu général sans qu’on ne lui ait rien demandé…

Pas de coque en stock

Bref, la Kobo H20 Edition 2 n’est pas le livre numérique qui accompagnera nos plongées. Mais telle n’est sans doute pas sa vocation. Sa protection IPX8 est d’abord et avant tout une garantie anti casse. Hélas, cette norme n’assure pas de protection contre le sable ou la poussière… Kobo a néanmoins bien fait les choses : il n’y a plus de petit cache en plastique comme sur la H2O Edition 1 pour protéger la prise micro USB servant à recharge la liseuse. Le connecteur, comme l’ensemble des composants de la liseuse, est recouvert d’un film d’une épaisseur infinitésimale qui le protège de l’eau. Il s’agit de la technologie HZO Performance décrite dans la vidéo ci-dessous…

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Reste qu’à 179 euros, avec une capacité de 6.000 ouvrages (8 Go) et une autonomie de 30 jours (à raison de 30 minutes de lecture par jour), la petite dernière de Kobo est un bon parti. Dommage que son constructeur ne fournisse pas une coque protectrice (ajoutez 39,99 euros sur le site Kobo).

Un écueil que Nolim avec sa liseuse a su, de son côté, parfaitement contourner. Et il manque à la H2O Edition 2 un flotteur : dépourvue de bouée, elle coule.

Sujets liés