XV de France : Pourquoi tous les voyants sont au vert autour de Fabien Galthié ?

RUGBY Clubs ouverts, génération en or, France-Angleterre à guichets fermés… Fabien Galthié bénéficie d’un état de grâce pour le début de son mandat de sélectionneur du XV de France

Clément Carpentier

— 

Fabien Galthié et Raphaël Ibanez face à la presse.
Fabien Galthié et Raphaël Ibanez face à la presse. — Clément Carpentier / 20 Minutes
  • Le nouveau sélectionneur du XV de France a fait un premier bilan un mois après sa prise de fonction.
  • Alors qu’il sillonne la France du rugby, Fabien Galthié se félicite de l’accueil et de la collaboration des clubs du Top 14.
  • Avec une génération très prometteuse et un public au rendez-vous, il espère retrouver le top 3 mondial.

Ça rigole, ça s’amuse, ça blague… C’est à se demander si on est bien à une conférence de presse du XV de France. Pourtant, c’est bien le cas. Un petit mois après sa première prise de parole en tant que sélectionneur, Fabien Galthié a réuni cette semaine son staff sur les terres landaises de son manager, Raphaël Ibanez, pour un séminaire. Et pour l’instant, le nouveau patron des Bleus a toujours la banane. « On n’a pas encore joué », le taquine gentiment l’ancien entraîneur de l’Union Bordeaux-Bègles. Pas faux.

Mais d’ici le 2 février et le match d’ouverture du tournoi des VI nations contre l’Angleterre, Fabien Galthié va encore bien pouvoir profiter de cet optimisme ambiant. Il faut dire que les signaux positifs se multiplient : « Déjà lors de la dernière Coupe du monde, on a pris conscience que l’on pouvait rivaliser avec les plus grandes nations », explique l’ancien demi de mêlée international. Mais ce qui lui met surtout du baume au cœur, c’est tout ce qu’il se passe depuis.

Des clubs enfin derrière le XV de France ?

Cela fait maintenant plusieurs semaines qu’il a pris son sac à dos pour sillonner la France du rugby avec ses camarades. Et incroyable mais vrai, tout se passe bien. Un armistice avec les clubs du Top 14 aurait-il enfin été signé ? « On a été très bien accueilli partout où nous sommes passés. La FFR fait un gros travail pour renouveler ce lien avec la LNR. Même avec les managers, il y a une vraie connexion et une bienveillance. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien », affirme Raphaël Ibanez.

L’accord pour mettre à disposition 42 joueurs pour préparer le tournoi des VI Nations serait « en très bonne voie » selon le manager du XV de France. Au point qu’une date d’annonce de cette liste a été fixée au 8 janvier. Fabien Galthié « sent une vraie dynamique où chacun s’investit pour la réussite du XV de France… On est sur le bon chemin ! » De mémoire, impossible de retrouver telle déclaration d’un sélectionneur. Même au début de l’ère Saint-André, Lièvremont ou encore Novès.

Une génération en or entre les mains

Ce qui illustre peut-être le mieux cette nouvelle ambiance de travail, c’est l’ouverture des clubs. En effet, le staff a déjà vu 90 joueurs en entretien individuel sans aucune restriction : « On leur montre des images. On leur fait une analyse. C’est un vrai moment de partage. Les entraîneurs nous donnent aussi des choses », avance le patron des Bleus. Et tout ça dans les infrastructures même des clubs. Autre exemple, certains membres du staff vont aller entraîner les joueurs de Lyon en mêlée et en touche la semaine prochaine. Qui aurait imaginé cela, il y a quelque temps ?

Fabien Galthié n’hésite pas à le dire, il « est en mission » et il n’a pas vraiment le droit à l’erreur. Dans les prochaines années, il va en effet s’appuyer sur une génération double championne du monde des moins de 20 ans. Tout le monde en attend des merveilles. Derrière les Ntamack et Bamba déjà installés chez les Bleus, les Jalibert, Carbonnel, Joseph ou Barassi sont dans les starting-blocks et accompagnent ce vent d’optimisme. Et puisque tout va bien (pour l’instant) même le grand public se remet à y croire.

Galthié « n’est pas dupe » malgré un Crunch déjà complet

Comme l’a rappelé Raphaël Ibanez, le Stade de France affiche déjà complet pour le Crunch France-Angleterre : « C’est très important pour nous ! » Alors pour tester cette popularité à l’image d’un président en plein état de grâce après une élection, le staff du XV de France est allé quelques minutes à la rencontre des enfants de l’école de rugby d’Hossegor. Un moment évidemment « merveilleux » pour Théo 7 ans alors que son papa lui « y croit vraiment à cette équipe car Fabien Galthié est un excellent entraîneur et que ses résultats parlent pour lui ». « On a déjà vu des progrès à la Coupe du monde avec son arrivée », ajoute cet ancien joueur.

Mais attention, le nouveau sélectionneur n’est pas né de la dernière pluie. « Je ne suis pas dupe. On sait que les rapports risquent de se tendre à un moment [avec les clubs]. Mais, on est déterminés, on est très déterminés. » Et pour l’instant, personne n’a essayé de se mettre en travers de sa route…