Dépassement du salary cap : Les Saracens acceptent les sanctions et ne feront pas appel

RUGBY Le club a été reconnu coupable après avoir dépassé le plafond de rémunération de ses joueurs pendant trois saisons

A.L.G. avec AFP

— 

Les Saracens acceptent leur pénalité de 35 points et vont devoir se battre contre la relégation cette saison.
Les Saracens acceptent leur pénalité de 35 points et vont devoir se battre contre la relégation cette saison. — Matthew Impey/REX/SIPA

Le club de rugby anglais des Saracens a annoncé lundi qu’il ne ferait pas appel contre les 35 points de pénalité et l’amende de 6 millions d’euros qui lui ont été infligés pour dépassement du plafond salarial. « Nous avons fait des erreurs et ainsi, avec humilité, nous devons accepter ces sanctions », a déclaré le propriétaire du club, Nigel Wray, cité dans un communiqué commun avec Premiership Rugby, l’organisation qui gère le championnat anglais.

Les Saracens avaient été sanctionnés après une enquête menée par une commission indépendante qui a estimé que le club n’avait pas correctement déclaré les revenus de ses joueurs pour les saisons 2016-2017, 2017-2018 et 2018-2019 et avait dépassé le plafond de rémunération ces trois années. Le club avait jusqu’à lundi pour faire appel et avait promis qu’il avait des éléments pour se défendre, mais le calendrier et l’issue d’une telle procédure restaient très incertains.

Un sacré défi à relever

Le plafond salarial en championnat anglais est de 7 millions de livres par an (8,2 millions d’euros) mais chaque club peut exclure deux joueurs de ce calcul et obtenir un « crédit salarial » pouvant aller jusqu’à 600.000 livres (700.000 euros) sur les joueurs formés au club.

Le classement de Premiership a été aussitôt mis à jour : auparavant 3e avec 13 points, les Saracens sont passés derniers avec -22 points, 26 longueurs derrière l’équipe qui les précède directement, Leicester (11e). Pour éviter la relégation, il faudra éviter la 12e et dernière place. « En tant que club, nous allons maintenant nous rassembler pour affronter le défi qui est devant nous », a poursuivi Nigel Wray, réaffirmant l’engagement de son club à respecter désormais le plafond salarial « de façon transparente avec Premiership Rugby ».