Les Japonais célébrant leur victoire face à l'Ecosse qualifictive pour le premier quart de finale de leur histoire.
Les Japonais célébrant leur victoire face à l'Ecosse qualifictive pour le premier quart de finale de leur histoire. — William WEST

RUGBY

VI Nations : Après un Mondial réussi, le Japon pourrait être invité à participer au Tournoi

Enfin, selon le DailyMail

Plus de 8.000km, voici la distance qui sépare le Japon de l’Europe. Et pourtant, si l’on en croit (attention prenez vos énormes pincettes) le pas toujours très fiable journal anglais Daily Mail, la nouvelle nation émergente du rugby mondial pourrait surfer sur la vague de sa Coupe du monde réussie et être invitée à participer au Tournoi des VI Nations.

Les Brave Blossoms ont quand même retourné tous les pronostics. Vainqueurs de l’Irlande puis de l’Ecosse, les Japonais se sont qualifiés pour le premier quart de finale de Mondial de leur histoire, chez eux. Un nouveau statut donc qui aurait, toujours selon nos amis british, interpellé les nations du Sud, au point de faire émerger l’idée que le pays du Soleil Levant pourrAIT intégrer le Rugby Championship (tournoi entre la Nouvelle-Zélande, l’Australie et l’Afrique du Sud) d’ici cinq à six ans. Et rajoutez une dose de conditionnel pour dire que cet intérêt aurait également franchi les frontières du Vieux continent.

Prudence donc, surtout que cela fait déjà quelques années que la Géorgie et la Russie tapent à la porte du VI nations pour rajouter la leur au tournoi. Alors, de là à imaginer qu’un pays à 8.000 bornes puisse leur passer devant, Michael Leitch peut marquer encore quelques essais. Même si World Rugby ne serait apparemment pas contre…

Attendons aussi de voir la réaction de la Ligue nationale de rugby française quand on leur annoncera que des matchs s’ajoutent encore au calendrier avec l’arrivée du Japon. Bref ce n’est pas demain la veille qu’il y aura consensus.

Une chose est sûre toutefois, les Anglais ont apprécié leur séjour asiatique (enfin jusqu’à la finale) puisqu’ils prévoient de retourner au Japon dès l’été prochain pour deux matchs amicaux.