Premier League européenne : Les clubs français démentent avoir été approchés, l’UEFA parle d’une idée « ennuyante »

FOOTBALL L’UEFA n’est pas fan de l’idée et les clubs de L1 concernés démentent toute approche. Cette histoire commence bien…

W.P.

— 

Aleksander Ceferin, patron de l'UEFA
Aleksander Ceferin, patron de l'UEFA — Fabrice COFFRINI / AFP

Petit coup de robinet d’eau froide pour les partisans d’une Premier League européenne. On vous rappelle l’idée de base pour ceux qui n’étaient pas là quand les premiers bruits de couloir ont résonné, mardi : réunir les 18 meilleurs clubs européens des cinq grands championnats (Angleterre, Espagne, Allemagne, France et Italie) dans une seule et même ligue, l’European Premier League, et les faire s’affronter lors des fenêtres de matchs européens avec des play-off à la clé.

« Les principes de solidarité, de promotion, de relégation et de ligues ouvertes ne sont pas négociables », a rappelé l'UEFA, dont les intérêts ne vont pas dans le sens d’une ligue élitiste organisée par la Fifa, idée qu’elle qualifie au passage « d’ennuyante ». L’organisme basé à Zurich, lui a préféré ne pas commenter les rumeurs.

En France et d’après RMC​, les clubs potentiellement confirmés ont tous démenti avoir été approchés par qui que ce soit dans le but d’intégrer la Premier League européenne. Enfin, en Espagne, si Javier Tebas tient le même discours que l’UEFA, Florentino Perez militerait activement pour sa mise en place à l’horizon 2022. Un vœu pieu qui ne date pas d’hier pour le président du Real, comme on vous l'expliquait plusieurs mois en arrière.