20 Minutes : Actualités et infos en direct
FootballButs, spectateurs, Jesus… La déroute record de Lens à Arsenal en chiffres

Arsenal-Lens : La déroute record des Sang et Or en chiffres

FootballLes Lensois ont vécu un calvaire, mercredi, lors de la cinquième journée de la phase de poule de la Ligue des champions, contre Arsenal
C'est la piquette, Jack.
C'est la piquette, Jack. - Elli Birch/IPS//SIPA / SIPA
Antoine Huot de Saint Albin

A.H.

Franck Haise l’a reconnu allégrement à la fin de la rencontre, il y avait trop d’écart entre Arsenal et Lens (6-0), mercredi soir, lors de la cinquième journée de la phase de poules de la Ligue des champions à l’Emirates. « Pas de colère, pas beaucoup de regrets », pour le coach lensois, qui a vu son équipe sombrer en vingt-sept minutes et se retrouve éliminé de la Ligue des champions, mais peut toujours être reversé en Ligue Europa s’il ne perd pas contre Séville lors de la dernière journée.

Et pourtant, les stats sont pas affreuses.
Et pourtant, les stats sont pas affreuses. - Sofascore

6-0, plus large défaite d’un club français en Ligue des champions

La concurrence était là, avec les voisins lillois, qui avaient été battus 6-1 par le Bayern en 2012, ou avec le PSG, saucé par le FC Barcelone, lors de la fameuse remontada (6-1) en 2017, mais Lens a donc fait mieux : 6-0, plus large défaite d’un club français en Ligue des champions. « Quand vous perdez 6-0, que l’adversaire vous est largement supérieur et surtout que vous n’êtes pas forts là où il faut être forts », déplorait Franck Haise à la fin de la rencontre.

14 minutes, 4 buts

Frileux devant, ultra-friable derrière, le RC Lens de Franck Haise s’est littéralement effondré en première période, encaissant la bagatelle de quatre buts en l’espace de quatorze minutes, entre la 13e et la 27e, avant un cinquième juste avant la mi-temps. Kai Havertz a allumé la première mèche (13e), bien aidé par la passivité d’une arrière-garde tendre et statique, Gabriel Jesus a embrayé (21e), Bukayo Saka a prolongé le festival après un ballon repoussé par Brice Samba (23e) et Gabriel Martinelli s’est régalé sur une frappe enroulée (27e) pour porter le score à 4-0 en moins d’une demi-heure.

5, buteurs différents à Arsenal

Arsenal est devenu, selon OptaJoe, la première équipe de l’histoire de la Ligue des champions à marquer 5 buts avec 5 buteurs différents en première mi-temps. « À la mi-temps, on était un peu abasourdis, sonnés, a reconnu le milieu lensois Adrien Thomasson. On ne s’attendait pas à prendre autant de buts en si peu de temps. »

4, Gabriel Jesus premier joueur à marquer lors de chacun de ses quatre premiers matchs de Ligue des champions pour un club anglais

Evidemment, les statistiques devenant reines dans le football, des chiffres improbables apparaissent, un peu comme en NBA. En marquant face à Lens, Gabriel Jesus est devenu le premier joueur à marquer lors de chacun de ses quatre premiers matchs de Ligue des champions pour un club anglais. « Je veux gagner la Ligue des champions », a assuré le Brésilien après la rencontre.

3.000, supporteurs des Sang et Or à l’Emirates

Equipés d’un bonnet rouge, les supporteurs du RC Lens ont assuré l’ambiance, mercredi, à l’Emirates. Comme souvent en Angleterre, les fans français ont été les plus bruyants. Et la lourde défaite des Artésiens n’a pas empêché le parcage de faire du boucan jusqu’à la fin du match. On a notamment pu entendre une superbe reprise des Lacs du Connemara, de Michel Sardou.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Sujets liés