Euro Espoirs : « Avec cet état d’esprit tout est plus simple », apprécie Sylvain Ripoll

FOOTBALL Trois jours après la triste défaite contre le Danemark, les Bleuets ont montré un tout autre visage contre la Russie dimanche soir

N.C. avec AFP

— 

Romain Faivre et les Espoirs ont battu la Russie lors du deuxième match de l'Euro, le 28 mars 2021.
Romain Faivre et les Espoirs ont battu la Russie lors du deuxième match de l'Euro, le 28 mars 2021. — ATTILA KISBENEDEK / AFP

Les Bleuets à la relance. Apathique mercredi lors de son entrée en lice face au Danemark, l’équipe de France Espoirs a réalisé un match bien plus complet contre la Russie, qu’elle a battue 2-0 dimanche. Même s’il a regretté une perte de maîtrise en deuxième période, le sélectionneur Sylvain Ripoll était « très content » de son équipe, qui a « retrouvé l’état d’esprit qui doit l’animer ».

Comment jugez-vous la prestation de votre équipe ce soir après la déception du premier match ?

On a retrouvé l’état d’esprit qui doit nous animer. Avec un état d’esprit comme ça, on met de l’intensité dans les courses, dans le cadrage du porteur, dans les projections… Et bien sûr, tout est plus simple. On a retrouvé aussi de la mobilité et tout ça a impacté surtout notre première période, qui m’a beaucoup plu. En deuxième période, malheureusement, on a perdu la maîtrise avec du déchet technique, moins de mobilité. En première période on a vu des choses qui nous intéressent et ensuite on s’est accrochés. C’est un match assez complet, avec ce bémol de la deuxième période. Mais on s’était placés dans une situation qui était presque éliminatoire. On se devait d’avoir une réaction et je suis très content de la réaction qu’ont eue les joueurs. Je préférerais qu’on soit dans l’action, c’est évident. Mais je suis très content de leur comportement et de leur investissement.

Vous aviez fait beaucoup de changements, avec notamment les titularisations de Konaté ou Soumaré. Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

Dans une formule à trois matchs en sept jours, j’avais prévu d’amener de la rotation et puis je n’avais pas été satisfait du premier match, avec des choses qui ne me convenaient pas. Donc j’ai décidé d’amener d’autres options. Ibra (Konaté), même s’il a moins joué ces derniers temps avec Leipzig, c’est quelqu’un qui a déjà vécu un Euro avec nous, dans lequel il avait été très bon. Il apporte beaucoup dans le groupe, il fait vivre le projet et c’est pour ça que je lui maintiens ma confiance. Soumaré on connaît aussi ses qualités, il a cet allant, cet impact dans la récupération qui est très intéressant.

Il faut maintenant enfoncer le clou contre l’Islande…

Ça va aller vite et ça va faire partie de ma réflexion. Mais on a, à l’évidence, sous les yeux sur la façon d’aborder les matchs. On se devra d’aborder le match de l’Islande dans les dispositions de ce soir. On a besoin de cette victoire, elle est impérative.