Euro Espoirs : « Le talent et la qualité ne garantissent rien », prévient Jules Koundé

FOOTBALL Le défenseur des Bleuets est remonté après la défaite de son équipe en ouverture du championnat d’Europe

N.C. avec AFP
— 
Jules Koundé lors de France-Danemark en ouverture de l'Euro Espoirs, le 25 mars 2021.
Jules Koundé lors de France-Danemark en ouverture de l'Euro Espoirs, le 25 mars 2021. — ATTILA KISBENEDEK / AFP

Il a été l’une des rares satisfactions françaises du match tristement perdu face au Danemark en entrée de l’Euro Espoirs, mais ça ne lui suffit pas. Evidemment. Avant le match de la dernière chance - déjà - des Bleuets face à la Russie ce dimanche soir, Jules Koundé n’a pas mâché ses mots quant aux carences affichées par une équipe qui dispose pourtant d'individualités très fortes.

« Il va falloir faire beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux. On a été très insuffisants, dans l’intensité et les courses. On n’a rien créé, on s’est endormi avec le ballon. Même sans la défaite, le contenu aurait été très insuffisant. Proposer ça, ça n’est pas normal. On n’a pas été au niveau de cette compétition, a-t-il relevé samedi, en conférence de presse. Le talent et la qualité ne garantissent rien quand on ne fait pas ce qu’il faut. Au rythme auquel on a joué contre le Danemark, on est à la portée de tout le monde. »

« Une belle légitimité », déjà

Le défenseur de Séville n’a intégré les Espoirs qu’il y a six mois, avec une première sélection en septembre 2020, mais sa progression est tellement rapide, « fulgurante », selon les mots du sélectionneur Sylvain Ripoll, qu’il fait déjà naturellement partie des cadres. « Jules est arrivé avec une belle légitimité, celle de ses performances en club. C’est un garçon posé, mâture, qui est capable de très bien analyser les choses. Et pour avoir une réaction forte, c’est déjà la première étape », a analysé samedi Ripoll, toujours amer après le premier match « très scolaire » proposé par ses joueurs.

« Ce rôle de leader, j’aime l’endosser, ça fait partie de moi. Je suis parmi les plus âgés, j’ai l’expérience du haut niveau, même si c’est depuis peu. C’est important de parler, de donner le maximum. On aurait d’ailleurs dû plus communiquer », a estimé le défenseur.

Proche des A ?

Alors que son nom avait été cité pour une possible arrivée chez les A dès ce mois de mars, l'ancien Bordelais a par ailleurs assuré que, comme tout le groupe, il était « très concerné et très motivé » par cet Euro Espoirs. Pour autant, tout pousse à lui imaginer un avenir rapide à l’étage du dessus.

Solidement installé dans un très bon club européen, vainqueur de la Ligue Europa, il a aussi découvert cette saison la Ligue des Champions, autant d’éléments qui en font un candidat naturel à l’équipe de Didier Deschamps, toujours très attentif à la connaissance du plus haut niveau.

« En charnière, les postes sont chers. Il y a ceux qui sont là avec une expérience, ceux qui arrivent, et il y en a d’autres comme Koundé qui pourraient être amenés à intégrer le groupe France », avait glissé le sélectionneur des Bleus en octobre.