Liga : Le Barça écope de 300 euros d’amende pour avoir contacté Griezmann avant l’été

FOOTBALL Les Catalans se retrouvent au bord du dépôt de bilan

N.C.

— 

Antoine Griezmann sous le maillot du Barça, le 24 septembre 2019.
Antoine Griezmann sous le maillot du Barça, le 24 septembre 2019. — Bagu Blanco/BPI/REX/SIPA

L’emprunt, plutôt sur dix ans ou sur quinze ans ? Le trésorier du FC Barcelone doit sûrement se faire des nœuds au cerveau. Ce jeudi, le club catalan, qui prévoit de dépasser le milliard d'euros de revenus à la fin de cette saison, a été condamné à payer une amende de… 300 euros, par la Fédération espagnole, pour avoir négocié avec Antoine Griezmann avant l’ouverture du mercato l’été dernier.

On en fait des caisses, on sait, mais le montant a de quoi faire sourire, car il apparaît bien qu’au final, les Barcelonais ont attendu que la clause du Français passe de 200 à 120 millions d’euros, le 1er juillet, pour finaliser l’opération. En infligeant une amende aux Catalans, la Fédération a reconnu leur faute, mais a donc décidé de ne les sanctionner que très légèrement.

« Il est évident que le montant de la sanction n’est pas proportionnel au montant des faits qui ont déclenché l’ouverture de ce dossier, reconnaît la Fédération dans un communiqué relayé par les médias espagnols. Il s’agit davantage d’une sanction symbolique, mais le motif n’est pas suffisant pour une sanction plus lourde – comme la suspension pour un match du stade, qui concerne les infractions d’une autre nature. » Pas sûr que cela suffise à convaincre l’Atlético.