OL-Montpellier: «Il faut arrêter de se prendre la tête avec l’Europe»… Le MHSC manque de peu son gros coup à Lyon

FOOTBALL Après avoir bien résisté à l'OL en première période, le MHSC a trop subi et a dû s'incliner (3-2), ce dimanche à Lyon

Jérémy Laugier

— 

Moussa Dembele a posé de nombreux problèmes à Vitorino Hilton et à toute la défense héraultaise ce dimanche. ROMAIN LAFABREGUE
Moussa Dembele a posé de nombreux problèmes à Vitorino Hilton et à toute la défense héraultaise ce dimanche. ROMAIN LAFABREGUE — AFP
  • Après avoir posé de nombreux problèmes à l'OL en première période, le MHSC a été battu ce dimanche à Lyon (3-2).
  • Toujours 7es en Ligue 1, mais désormais à quatre points de l'ASSE et de Reims, les Héraultais ont du mal à évoquer leurs ambitions européennes.
  • Au vu de leur dynamique (un seul succès sur les huit dernières journées), cela peut se comprendre.

Entre les dix arrêts de Benjamin Lecomte (son record en Ligue 1), un penalty expédié au-dessus par Nabil Fekir (71e) et le premier but de Souleymane Camara (36 ans) en championnat depuis... septembre 2017, les signes favorables n'ont pas manqué pour le MHSC, ce dimanche à Lyon. Mais malgré une première période très encourageante et marquée par un sublime coup franc de Florent Mollet (1-1, 36e), les Montpélliérains ont dû s'incliner contre l'OL (3-2).

«On a essayé de se défendre comme on a pu mais ils étaient vraiment au-dessus aujourd'hui, reconnaît Gaëtan Laborde. On a beaucoup subi en deuxième période et on n'a pas su se mettre au niveau». Michel Der Zakarian, qui regrette la sortie sur blessure d'Ellyes Skhiri dès la mi-temps, reconnaît sans mal que «les Lyonnais ont augmenté le rythme et ont été bien meilleurs que nous après la pause».

«On est encore dans la course et on ne lâchera jamais»

«Le regret est surtout sur la première période. On a égalisé et on a eu des situations pour leur faire mal», constate l'entraîneur héraultais, qui pourra notamment ressasser les énormes opportunités vendangées par Ruben Aguilar (32e) et Mihailo Ristic (83e). Toujours 7e au classement après ce revers, son équipe évoque prudemment ses ambitions.

«On n'a rien à envier aux Lyonnais sur la première période mais on a subi après, constate Florent Mollet, qui s'est vu refuser un doublé pour un hors-jeu limite (68e). Mais si on veut prétendre à quelque chose, il ne faut pas faire qu'une mi-temps mais bien 90 minutes à fond. On est encore dans la course et on ne lâchera jamais.»

Un succès sur les huit dernières journées de Ligue 1

L'ancien Messin prend bien soin de ne pas clairement mentionner l'Europe dans sa réaction. Surprise de la phase aller (2e de L1 début décembre), le MHSC vit-il mal la perspective d'une fin de saison dans le ventre mou, comme en 2017-2018 (10e)? «Je n'y pense pas vraiment», confie Gaëtan Laborde, qui n'a marqué que trois fois sur la phase retour. «Il faut prendre des points, c'est tout, et on verra bien où on sera à la fin. Il faut arrêter de se prendre la tête avec l'Europe».

Un cri du coeur que ne partage pas forcément son partenaire Souleymane Camara, alors que l'ASSE et Reims comptent quatre points d'avance. «On va s'accrocher jusqu'au bout et on va y croire, assure l'attaquant sénégalais. Ce n'est pas fini mais c'est sûr que c'est compliqué». Avec un seul succès sur les huit dernières journées en Ligue 1, c'est le qualificatif qui convient.