OL-ASSE: Pourquoi Memphis Depay ne fait-il (toujours) pas l'unanimité auprès des supporters lyonnais?

FOOTBALL Principal atout de l’OL, Memphis Depay n’est pourtant pas encore parvenu à convaincre tous les supporters. Au point d’être sifflé par une partie du stade lors des deux matchs précédant le derby de vendredi contre l’ASSE…

Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay, ici lors de la réception de Bordeaux en Ligue 1 le 3 novembre. Alex MARTIN
Memphis Depay, ici lors de la réception de Bordeaux en Ligue 1 le 3 novembre. Alex MARTIN — AFP
  • Memphis Depay a beau être une machine à buts et passes décisives depuis son arrivée à l’OL, en janvier 2017, il n’a pas encore conquis tous les supporters lyonnais.
  • Aussi décisif avec la sélection néerlandaise qu’avec l’OL, l’attaquant de 24 ans a même été copieusement sifflé lors des deux dernières réceptions, contre Bordeaux (1-1) et Hoffenheim (2-2).
  • En pleine confiance après la qualification des Oranje pour le Final Four de la Ligue des nations, Memphis Depay compte bien marquer l’histoire du derby face à l’ASSE, vendredi (21 heures).

Hors PSG, Memphis Depay est la star majeure de notre Ligue 1. A savoir un attaquant capable de devenir avec l’OL le quatrième joueur le plus décisif en Europe en 2018 (16 buts et 13 passes décisives), derrière la triplette Suarez-Messi-Ronaldo. Le buteur de 24 ans, déterminant dans la qualification cette semaine des Pays-Bas pour le Final Four de la Ligue des nations, est le plus souvent à la hauteur de son statut de leader à Lyon depuis son étincelant printemps (10 buts et 6 passes dé lors des 9 dernières journées de Ligue 1).

Mais s’il reste sur une masterclass à Guingamp (2-4, doublé de buts et de caviars), Memphis Depay a été conspué par une partie significative du Parc OL, pour ses deux derniers matchs à domicile, face à Bordeaux (1-1) et surtout  Hoffenheim (2-2). Comment peut-il y avoir pareil malaise (ou a minima incompréhension) entre l’ex-espoir de Man U et les supporters lyonnais ? Ancien latéral droit de l’OL lors des premiers titres du club en Ligue 1, Jean-Marc Chanelet n’est pas vraiment surpris par cette situation, juste avant le derby vendredi (21 heures) contre l’ASSE.

« Memphis Depay est insaisissable : il est capable de sauver des matchs en étant rayonnant mais il est inconstant. Il y a des matchs où on se demande même s’il a vraiment envie de jouer. On dirait qu’il se place parfois au-dessus de ses coéquipiers et cela se retourne contre lui lorsqu’il passe à côté. Contrairement à un Lisandro Lopez, il y a une désinvolture qui se dégage de lui. »

« Les gens ont toujours besoin d’une tête de turc »

Plus grande star étrangère recrutée par Jean-Michel Aulas depuis l’attaquant argentin en 2009, Memphis Depay (au club depuis janvier 2017) agace davantage les supporters pour son attitude, « sa com' sur les réseaux sociaux » et « ses déclarations fracassantes face aux médias » que pour ses performances. « Ça peut être une vraie tête de con quand il manque d’envie, soupire Jean-Pierre, abonné au virage nord. Dans ses mauvais jours, il est capable de jouer tout seul et de faire semblant de s’investir. Mais de là à le siffler cette saison… »

Homme clé du jeu offensif lyonnais, il est pourtant bien le joueur le plus pris en grippe par l’exigeant public du Parc OL. « Les gens ont toujours besoin d’une tête de turc, remarque Richard du virage sud. C’est dommage car d’autres méritent plus de sifflets que lui. Et puis on ne peut pas se mettre à dos un mec comme ça. Si c’est pour tourner cette saison avec Terrier, Cornet et Traoré… »

« En deux minutes, on peut le détester pour des choix douteux »

Sur Twitter, le côté clivant de Memphis Depay est poussé à l’extrême, avec de nombreux Lyonnais mettant en avant sa fameuse célébration de buts et se délectant de sa dernière facétie/provoc contre les Bleus… tout en le qualifiant « d’insupportable » à chacune de ses méformes. « Memphis on l’adore le plus souvent durant les matchs, puis en deux minutes, on peut le détester pour des choix douteux, résume Roman. Mais on est conscient qu’on a une chance énorme de l’avoir. »

Un sentiment partagé par Maxime, lui aussi supporter de 21 ans de l’OL : « Il s’agit de réactions spontanées sur les réseaux sociaux, exactement comme les sifflets au stade. Quand on cherche un coupable dans nos non-matchs, les premiers qui prennent dans la gueule sont les attaquants ayant un côté nonchalant et non les bons soldats. Mais ce sont les joueurs de talent qui te font gagner les matchs. »

« Memphis a besoin d’être remis en question pour revenir plus fort »

Même une icône issue de l’académie lyonnaise comme Alexandre Lacazette a pu être victime de sifflets en février 2017 au Parc OL. « Memphis est un génie, et souvent les génies agacent, poursuit Lucas. Ce joueur a toujours marché à l’ego. Je pense qu’il a besoin d’être secoué et d’être remis en question pour revenir plus fort. »

Au vu de l’accueil plus que mitigé qu’a reçu Memphis Depay lors des deux derniers rendez-vous à Décines, mais aussi de sa grande forme affichée avec les Oranje, l’ASSE peut donc se faire du souci pour ce derby.