OL: Pourquoi les supporters ont eu tort de s’en prendre à Alexandre Lacazette, «détruit par les sifflets»

FOOTBALL Le meilleur joueur lyonnais a été visé ce mercredi par une banderole et les sifflets de supporters lui reprochant ses envies d'ailleurs...

Jérémy Laugier

— 

Alexandre Lacazette a inscrit, ce mercredi sur penalty, son 19e but de la saison en Ligue 1.
Alexandre Lacazette a inscrit, ce mercredi sur penalty, son 19e but de la saison en Ligue 1. — JEFF PACHOUD / AFP

Alexandre Lacazette a eu beau inscrire ce mercredi son 19e but en 19 matchs de Ligue 1, le tout dans un large succès (4-0) contre Nancy, il a quitté le Parc OL le regard noir. Et pour cause, le meilleur buteur lyonnais, une nouvelle fois irréprochable sur le terrain malgré une ambiance pesante, a été sifflé par de nombreux supporters à sa sortie (76e). Il a aussi été visé par une banderole du virage nord peu de temps avant. Voici en trois raisons pourquoi s’en prendre à l’attaquant de l’OL est vraiment une mauvaise idée.

>> A lire aussi: Banderoles, grève d'encouragements... Les supporters lyonnais n'ont pas digéré le derby

Une banderole extrêmement sévère du virage nord lyonnais a visé Alexandre Lacazette, ce mercredi.
Une banderole extrêmement sévère du virage nord lyonnais a visé Alexandre Lacazette, ce mercredi. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Lui reprocher ses envies d’ailleurs est injuste

« Je pense que cet été, ce sera le moment où il faudra un peu changer d’air. » C’est pour cette sortie médiatique sincère et justifiée qu’Alexandre Lacazette s’est attiré les foudres d’une partie des supporters lyonnais. S’il monte souvent au créneau quand l’un de ses joueurs évoque un futur transfert, Jean-Michel Aulas ne s’est cette fois pas du tout offusqué des déclarations de son attaquant, sous contrat jusqu’en 2019. Il a simplement reproché à Canal + « un manque d’habileté » en diffusant l’interview dans le CFC, un soir de derby. « Il n’a pas trahi la maison », a insisté le président lyonnais.

« Alex n’a pas du tout eu l’intention de manquer de respect au club, loin de là », confirme Bruno Genesio. Au vu de sa régularité, avec quatre saisons consécutives à au moins 15 buts inscrits en Ligue 1, il semble juste logique que le joueur souhaite, à 25 ans, marcher sur les traces d’autres joueurs formés à l’OL comme Karim Benzema ou son pote Samuel Umtiti.

>> A lire aussi: Lacazette veut partir en fin de saison ? «Pourquoi pas?», admet Aulas

Il est le joueur irréprochable de l’OL, y compris dans cette saison difficile

Même dans le désastre du derby (0-2) dimanche, Alexandre Lacazette n’est pas passé à côté de son match. Il porte encore très souvent l’équipe à bout de bras, comme lors d’un autre inquiétant revers à Caen (2-3) où il avait signé un doublé. Combatif, disponible et décisif, il est clairement le joueur irréprochable de l’OL, cette saison encore. « Siffler Alex est inacceptable, a d’ailleurs confié Maxime Gonalons, qui a directement évoqué le sujet avec les supporters. C’est notre buteur, il est investi depuis de nombreuses années dans le club et il a dépassé la barre des 100 buts à Lyon. Il faut avoir un minimum de respect. »

La banderole « Avant de parler de vos envies d’ailleurs, faites gagner votre club formateur ! » en manquait clairement. « Il nous a permis de nous qualifier en Ligue des champions l’année passée », rappelle logiquement Bruno Genesio.

Il avait déjà très mal vécu les sifflets la saison passée

Sifflé pour la première fois au Parc OL, Alexandre Lacazette avait vécu la même mésaventure en début de saison dernière à Gerland. S’il avait à l’époque des torts dans le rocambolesque feuilleton de sa prolongation, le traitement des supporters avait déjà semblé sévère. Et surtout, l’attaquant avait traversé une énorme période de doute, avec seulement six buts inscrits lors de la phase aller de Ligue 1.

« Là, Alexandre est détruit psychologiquement par ce qui s’est passé ce soir, regrette Jean-Michel Aulas. Ça me fait mal pour lui. On se tire en plus une balle dans le pied. » « Très touché », comme l’a confirmé Bruno Genesio, l’intéressé a d’ailleurs relayé ce mercredi les messages de soutien reçus sur son compte Twitter après l’affaire de la banderole. Va-t-il dans ce contexte voir son brillant rendement impacté ? Au vu de sa 4e place et de ses ambitions en Ligue Europa, l’OL ne peut que redouter ce scénario. Ses supporters aussi, non ?