Angers-Lyon: Memphis Depay, sauveur sur le terrain puis gros râleur devant les micros

FOOTBALL L'attaquant hollandais n'a pas du tout apprécié d'être remplaçant lors de la victoire (1-2) de Lyon à Angers ce samedi soir...

David Phelippeau

— 

Memphis Depay, passeur décisif puis buteur à Angers.
Memphis Depay, passeur décisif puis buteur à Angers. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
  • L'OL, 4e de L1, s'est imposé 2-1 à Angers ce samedi.
  • L'entrée en jeu de Memphis Depay a été décisive.
  • Le Hollandais n'a pas caché sa grande frsutration d'avoir été sur le banc au coup d'envoi.

La soirée était presque parfaite pour l’Olympique Lyonnais jusque-là. Un succès (1-2) à Angers, souvent difficile à manœuvrer chez lui, et une place confortée dans le haut du tableau de la L1 (4e). Puis, il y a eu le passage de Memphis Depay en zone mixte (zone réservée aux médias). Sollicité, il n’a pas été difficile à convaincre de parler. Il a forcément été interrogé sur son statut de remplaçant en terres angevines et là, il n’a rien calculé. « J’en ai marre d’entendre à chaque fois que j’ai changé le cours d’un match. Je ne me sens pas toujours comme un joueur respecté. Je fais le boulot à chaque fois, je suis fort dans ma tête. » Puis, en mode très gros « boulard » : « Après, je dois accepter les décisions du coach, mais je mérite mieux que ça. Je devrais jouer à chaque match. »

Il faut dire que le Hollandais a été le grand bonhomme d’une rencontre que l’OL n’avait pas pris du tout par le bon bout. Bringuebalés pendant la première demi-heure, les Gones pouvaient même s’estimer très heureux de rentrer à la pause à 0-0 et en supériorité numérique. A la 55e, Bruno Génésio a alors lancé Depay. Le tournant de cette rencontre. Huit minutes plus tard, le Hollandais a servi Aouar pour le 0-1. Six minutes plus tard, il a donné un caviar à Dembélé, qui a marqué, mais le but a été annulé. Puis, à la 87e, les rôles ont été inversés : Dembélé pour Depay, et ça fait 0-2.

Tousart: «Il a dynamisé le jeu»

Lucas Tousart a vu lui aussi la différence sur le terrain : «Il a dynamisé le jeu et nous a permis de trouver de la justesse sur le plan offensif qui nous manquait jusque-là. Memphis était un peu piqué de ne pas commencer le match…» Et ça s’est vu qu’il était mécontent. «C’est normal que les joueurs qui ne débutent pas le match boudent, ça ne me pose aucun problème, a répondu l’entraîneur de l’OL. Mais la bonne réponse, c’est ce qu’il a apporté en rentrant. C’est bien qu’il ait eu ce comportement quand il est entré, c’est ça le plus important. On le connaît Memphis, on sait que c’est un vrai compétiteur, il n’aime pas être remplaçant et c’est normal.»

Aulas éteint l'incendie et loue les qualités de Depay

Le président Jean-Michel Aulas a aussi vite éteint le petit incendie allumé par le Hollandais en lui tressant des lauriers :«C’est là qu’il démontre que c’est un grand joueur avec de la personnalité. Il a su passer sur son amertume et sa frustration de ne pas commencer le match et il nous a permis de gagner ce match en donnant le meilleur de lui-même.» Alors, erreur de Génésio de ne pas le mettre au coup d’envoi ou coaching gagnant de le piquer et de le faire entrer en cours de match ? «Ça, c’est à vous de le dire, mais avec moi, ça doit être une erreur de coaching au départ, a souri l’entraîneur de l’OL. Avec d’autres, ce serait un bon coaching. À vous de faire votre choix.»