Coupe du monde 2018: La France, éternel bourreau de la Croatie? A Zagreb, les supporters n’y croient pas

REPORTAGE Les Tricolores ont plusieurs fois battu les Croates dans de grandes compétitions sportives...

C. Allain et A. Huot

— 

La France de Nikola Karabatic avait éliminé les Croates qui jouaient à domicile lors de l'Euro 2018 de handball.
La France de Nikola Karabatic avait éliminé les Croates qui jouaient à domicile lors de l'Euro 2018 de handball. — Vid Ponikvar / Sportida/SIPA
  • L’équipe de France a régulièrement battu les Croates ces dernières années lors des confrontations de sports collectifs.
  • Les Croates gardent un mauvais souvenir du doublé de Thuram en 98 mais ne veulent pas trop y penser.
  • Ils vouent une belle admiration aux handballeurs tricolores, qui ont maintes fois battu leur sélection ces dernières années.
  • L’ancien international Jérôme Fernandez estime qu’il n’y a pas de « traumatisme » pour les Croates, qui possèdent selon lui « les meilleurs supporters du monde ».

De notre envoyé spécial à Zagreb (Croatie),

Ils savent qu’ils ne seront pas favoris. Mais dimanche, les supporters croates seront tous derrière leur équipe nationale pour la finale de la Coupe du monde. Ils seront même plus de quatre millions sur le terrain, à en croire le milieu de terrain Ivan Rakitic. Face à eux ? Les Bleus, leur pire ennemi ces dernières années.

On pense évidemment à la demi-finale de 1998 quand Lilian Thuram avait douché les espoirs d’un peuple tout juste indépendant. « Il a marqué deux buts dans sa vie ! Ce soir-là, la France a eu beaucoup de chance », lance Domagoj. Attablé à deux pas du cours de tennis où il vient de s’entraîner, ce trentenaire n’était pas vieux lors du Mondial français, mais il s’en souvient. « On était tristes, mais on était surtout très fiers ».

Comme Didier Deschamps, les Croates aimeraient se défaire de cette image de 1998. « C’est de l’histoire ancienne. Là, c’est une nouvelle histoire qui s’écrit. Ça n’a rien à voir », martèle Sonia, journaliste franco-croate qui a longtemps travaillé à Zagreb.

Au handball « on a un complexe »

Si la France « ne leur fait pas peur » au football, les Croates semblent un peu plus résignés quant à leur équipe de handball, maintes fois battue par les Experts ces dernières années. « Là, c’est sûr, on a un complexe. On prie toujours pour ne pas affronter la France », admet Karlo, coach de basket local. En janvier, les Tricolores avaient éliminé les Croates de leur propre Euro à Zagreb.

L’ancien arrière gauche des Bleus Jérôme Fernandez le reconnaît. « Il y a eu, chez eux, un certain complexe d’infériorité. Mais ce n’était pas de la peur. Les joueurs croates avaient un peu d’appréhension mais surtout beaucoup de respect pour nous ». « A la fin c’est toujours les Français qui gagnent », avait lancé l’ancienne gloire locale Ivano Balic.

« Les fans croates sont les meilleurs », selon Fernandez

Pas de quoi faire peur à tout un peuple, a priori. « Je ne pense pas qu’il y ait de traumatisme pour les Croates quand ils affrontent les Français. Et encore moins pour les supporters. Les fans croates sont les meilleurs, ils ne sont jamais résignés », poursuit l’ancien international.

Ses anciens coéquipiers jouissent d’ailleurs d’une belle popularité ici. Nikola Karabatic, bien sûr, mais aussi Didier Dinart, Luc Abalo ou Daniel Narcisse, qui sont régulièrement cités. « J’ai tellement d’admiration pour cette équipe. Je me demande si une sélection nationale a autant dominé un sport collectif », poursuit Peter, grand fan de sport.

Dimanche, la Croatie entend bien rééquilibrer la tendance en battant les Bleus. Qu’ils nous pardonnent, mais on ne leur souhaite pas.