OL-ASSE: Comment les Lyonnais ont-ils pu finir le derby avec Diakhaby à la place de Fekir?

FOOTBALL Bruno Genesio a fait le pari de disputer les vingt dernières minutes du derby dimanche avec une défense à cinq...

Jérémy Laugier

— 

Nabil Fekir, ici au duel avec Loïc Perrin, a dû sortir après une alerte au genou à la 70e minute de jeu.
Nabil Fekir, ici au duel avec Loïc Perrin, a dû sortir après une alerte au genou à la 70e minute de jeu. — JEFF PACHOUD / AFP
  • Plutôt serein à défaut d’être emballant en première période, l’OL menait logiquement 1-0 contre l’ASSE.
  • Après la blessure de Rafael et la maladie de Lucas Tousart, Bruno Genesio a dû composer avec la sortie de Nabil Fekir, touché au genou droit (70e).
  • L’entraîneur a alors envoyé un signal fort défensif à son groupe en optant pour l’entrée en jeu de Mouctar Diakhaby, un troisième défenseur axial.

« Si nous ne sommes pas inquiets en prenant 2 points sur 15, c’est que nous ne sommes pas responsables. » Bruno Genesio n’a pas cherché à nier la mauvaise passe tenace de son équipe (4e) en Ligue 1, incapable de l’emporter depuis plus d’un mois et son succès de prestige contre le PSG (2-1).

>> A lire aussi : OL-ASSE: Les Lyonnais encore punis au bout d'un derby sans passion

Comme tout son groupe, l’entraîneur lyonnais n’est pas vraiment inspiré dans ses choix actuellement. Après avoir mené (1-0) assez tranquillement dans le derby, en première période dimanche, l’OL s’est mis à jouer bien plus bas par la suite et s’est fait punir via l’égalisation de Mathieu Debuchy (1-1, 90e). Lyon a tout de même déjà perdu 13 points depuis le début de saison après avoir mené au score.

Houssem Aouar était le seul milieu de terrain sur le banc dimanche

Relâchement, inconstance, coup de mou physique ? Bruno Genesio refuse en tout cas de comparer ce derby au précédent nul (2-2) à Lille : « Je ne range pas ce match dans la même catégorie car on a tout donné avec les moyens du moment et notre rythme d’un match tous les trois jours. Les joueurs ont été irréprochables dans leur comportement mais on est dans une période délicate. »

>> A lire aussi : Lyon: Comment l'OL a-t-il pu ainsi dégringoler depuis sa victoire contre le PSG?

Déjà mis en difficulté par la sortie sur blessure de Rafael (36e, ischios) et sur maladie de Lucas Tousart (46e), l’entraîneur de l’OL s’est retrouvé confronté à « une petite douleur au genou » pour Nabil Fekir. Avec à sa disposition sur le banc les attaquants Maxwel Cornet et Myziane Maolida mais aussi le latéral Fernando Marçal, Bruno Genesio a préféré opter pour le défenseur central Mouctar Diakhaby.

Une configuration « panique à bord » avec Mouctar Diakhaby

Un choix extrêmement défensif pour les vingt dernières minutes de cette rencontre qui fait jazzer, d’autant que Mathieu Debuchy a donc égalisé dans cette très rare configuration de défense à cinq. Le coach de l’OL tente d’expliquer son choix.

« Je ne regrette pas ce choix. Je sentais bien que mon équipe était en difficulté physiquement. Nous menions et je pensais que cela renforcerait notre assise défensive et que nous pourrions exploiter des contres avec encore trois attaquants sur le terrain. Je n’avais pas beaucoup d’autres choix que celui-ci. »

Si ce n’est celui d’enfin lancer le milieu relayeur espagnol Pape Cheikh Diop (20 ans), recruté 10 millions d’euros au Celta Vigo l’été dernier et non retenu dans le groupe dimanche, ou même le prometteur milieu défensif Elisha Owusu (20 ans), formé au club. En l’absence de Jordan Ferri (suspendu), la présence d’un de ces deux jeunes joueurs aurait pu éviter d’installer l’OL dans une configuration « panique à bord » pour toute la fin de rencontre.

« On n’arrivait plus à garder le ballon »

« On manque de sérénité », concède notamment Houssem Aouar, entré à la pause contre l’ASSE. Palliant la blessure d’Anthony Lopes dimanche, Mathieu Gorgelin va un peu plus loin : « On a beaucoup trop reculé et subi en deuxième mi-temps. On n’arrivait plus à garder le ballon et ça a été encore pire avec la sortie de Nabil. »

>> A lire aussi : Mateta, Kemen, Kalulu... Comment se débrouillent les jeunes joueurs de l'OL prêtés en Ligue 2?

Un constat amer et à peine voilé à l’encontre du choix défensif de Bruno Genesio. Passé pro avec l’OL avant de s’engager à Orléans, le milieu de terrain Maxime D’Arpino a lui été encore plus explicite sur Twitter.

« On savait que l’OL allait commencer à baisser au bout d’une heure »

Ce signal défensif envoyé est d’autant plus dommageable que ce groupe a vite semblé marqué par le 16e de finale retour de Ligue Europa, trois jours plus tôt à Villarreal (0-1). « On savait que physiquement, ils allaient commencer à baisser au bout d’une heure. Ça s’est vu et on a profité », a même reconnu Rémy Cabella après le nul obtenu avec l’ASSE. Une usure globale qui a poussé Bruno Genesio à balancer un petit coup de gueule contre la LFP.

« Parfois, vous rentrez à 3 heures du matin après avoir joué le jeudi. Vous rejouez le dimanche. Et en plus, comme la Ligue a bien fait les choses, on joue à 17 heures et non pas à 21 heures, ce qui fait une après-midi de moins de récupération. Répétez ça depuis plus de deux mois. Les joueurs ne sont pas des robots. S’il y a des blessures et des joueurs sur les rotules, ce n’est pas le hasard. »

A peu de chose près, on arriverait presque à la conclusion que c’est la LFP qui a poussé Bruno Genesio à cet improbable changement Fekir-Diakhaby dimanche contre les Verts.