OL-PSG: Trois étoiles au guide Ligue 1 pour des Lyonnais épatants tombeurs du leader

FOOTBALL L’OL a su arracher un sommet de toute beauté ce dimanche, grâce notamment à un but dans les arrêts de jeu de Memphis Depay (2-1)...

A Lyon, Jérémy Laugier

— 

Memphis Depay a délivré l'OL dans les arrêts de jeu ce dimanche.
Memphis Depay a délivré l'OL dans les arrêts de jeu ce dimanche. — JEFF PACHOUD / AFP
  • Mis sur orbite par un coup de génie de Nabil Fekir sur coup franc (2e), l’OL s’est construit ce dimanche un exploit qui pourrait compter dans sa saison.
  • En face, le PSG, privé de Neymar puis de Kylian Mbappé, a parfois fait preuve d’une fragilité qu’il lui faudra rectifier avant de défier le Real Madrid le mois prochain.

Des buts magnifiques, du suspense, de l’adrénaline… Au lendemain de la mort de Paul Bocuse, l’OL a rendu un parfait hommage au chef étoilé, ce dimanche, en battant le leader parisien (2-1), grâce à une jolie frappe de Memphis Depay en fin de match. Le suspense a beau avoir disparu depuis de longues semaines concernant l’identité du champion de France en mai, les Lyonnais ont montré un épatant niveau digne d’une qualification directe en Ligue des champions.

>> A lire aussi : OL-PSG: Le but improbable et incroyable de Depay à la dernière seconde pour faire tomber Paris...Le match à revivre en direct...

Les chefs-d’œuvre de Fekir et Kurzawa. Nabil Fekir ne met décidément pas longtemps à faire basculer les chocs de Ligue 1 avec sa patte gauche cette saison. Après avoir surpris Steve Mandanda et l’OM le mois dernier dès la 6e minute de jeu (2-0), le capitaine lyonnais a remis ça, ce dimanche. Dans une position quasiment similaire, à environ 35 mètres décalé sur le côté droit, il a régalé le Parc OL d’une trajectoire parfaite mystifiant un Alphonse Areola ayant anticipé un centre (1-0, 2e).

Un geste de grande classe qui ne sera pas loin de figurer parmi les buts les plus spectaculaires de la saison… tout comme l’égalisation de Layvin Kurzawa (1-1, 45e+3). Le latéral gauche parisien s’est en effet offert une volée surpuissante sur un service de Daniel Alves.

Le PSG sans Neymar… puis sans Mbappé. Moins d’un mois avant son premier rendez-vous crucial sur la scène européenne contre le Real Madrid, le PSG pouvait voir ce sommet de L1 chez son dauphin comme une répétition générale. Mais privés pour la première fois de la saison pour un match de ce prestige de leur star Neymar (blessé à la cuisse), les Parisiens ont également dû faire sans Kylian Mbappé pendant une heure. Violemment percuté par une sortie litigieuse d’Anthony Lopes, l’international tricolore a dû être évacué sur une civière (35e). Le PSG n’a pas été à la rue pour autant, loin de là, avec un trio offensif Di Maria-Cavani-Draxler. Mais Anthony Lopes n’a pas autant eu à s’employer qu’à l’aller.

Paris a fini par craquer. Logiquement expulsé pour un tête contre tête survolté avec Clément Turpin (57e), Daniel Alves a symbolisé la nervosité d’un PSG aux nerfs fragiles (4 avertissements au total). Lyon a eu le mérite d’en profiter in extremis grâce à une remarquable frappe victorieuse du joker de luxe du soir  Memphis Depay (2-1, 90e+3). D'ici le 14 février, Unai Emery et ses hommes devront sans doute régler ce problème-là en priorité.