Coupe du monde de rugby : « Ils nous sifflent comme un petit pays », Ledesma remonté contre l’arbitrage

RUGBY Le sélectionneur argentin a notamment vu deux actions où le match aurait pu tourner pour son équipe

N.C. avec AFP

— 

Mario Ledesma, le sélectionneur argentin, a pesté contre l'arbitrage après le match contre la France en Coupe du monde, le 21 septembre 2019.
Mario Ledesma, le sélectionneur argentin, a pesté contre l'arbitrage après le match contre la France en Coupe du monde, le 21 septembre 2019. — FRANCK FIFE / AFP

Le sélectionneur du XV argentin Mario Ledesma s’est montré agacé contre l’arbitrage après la défaite des Pumas contre la France 23-21, samedi à Tokyo. « C’est vraiment dommage qu’ils nous sifflent comme un petit pays », a déclaré Ledesma en conférence de presse, très critique contre l’arbitre australien de la rencontre, Angus Gardner.

Il a étayé son commentaire en s’appuyant sur deux exemples d’actions en fin de match pour lesquelles, selon lui, les Français auraient dû être pénalisés dans ce premier match de poule de la Coupe du monde. « Sur la première action, Picamoles récupère le ballon alors qu’il est en position de hors-jeu de deux ou trois mètres. L’arbitre de touche le signale à l’arbitre principal, mais il ne l’entend pas », explique le technicien argentin.

« Sur l’autre action, le plaqueur ne se dégage pas et notre demi de mêlée ne peut pas s’emparer du ballon. Ça aurait été une pénalité facile pour notre buteur », a-t-il insisté. A l’inverse de son entraîneur, le 3e ligne et capitaine des Pumas Pablo Matera n’a pas souhaité commenter la prestation de l’arbitre, et a concédé qu’il est « impossible de gagner en ne jouant bien que pendant une seule période ».