Coupe du monde 2022 : Luis Enrique éjecté de la sélection espagnole, De la Fuente nommé

FOOTBALL L’ancien coach du FC Barcelone paie l’élimination précoce de la Roja dès les huitièmes de finale du Mondial. Il a été démis de ses fonctions de sélectionneur et remplacé par Luis de la Fuente

T.G. avec AFP
Luis Enrique était à la tête de la Roja depuis environ quatre ans.
Luis Enrique était à la tête de la Roja depuis environ quatre ans. — Odd ANDERSEN
  • C'est fini entre Luis Enrique et la Roja. Le sélectionneur de l'Espagne a été démis de ses fonctions ce jeudi.
  • Il paie l'élimination de la Roja dès les huitièmes de finale, contre le Maroc.
  • Le nom de son remplaçant est connu : Luis De La Fuente, actuel entraîneur de la sélection espagnole des moins de 21 ans et de la sélection espagnole olympique.

Luis Enrique va pouvoir se consacrer à sa carrière sur Twitch. Voilà la petite blague qui tourne depuis l'annonce ce jeudi midi du limogeage du sélectionneur espagnol, streamer assumé, par sa Fédération. Il paie, évidemment, l'élimination de son équipe en 8e de finale de la Coupe du monde contre le Maroc aux tirs au but (0-0 a.p., 3-0 t.a.b.).

Nommé à la tête de l’Espagne en juillet 2018, il avait fait une parenthèse entre mars et novembre 2019 pour faire le deuil de sa fille, puis avait hissé en 2021 l’Espagne en demi-finale de l’Euro et en finale de la Ligue des Nations, finissant par être critiqué pour son style de jeu de possession stérile.



Le nom de son remplaçant a été annoncé dans la foulée. En pole, Luis De La Fuente, actuel entraîneur de la sélection espagnole des moins de 21 ans et de la sélection espagnole olympique, lui succède.

« La direction sportive de la RFEF (fédération espagnole de football) a transmis au président un rapport qui montre la nécessité de commencer un nouveau projet pour la sélection, avec l’objectif de poursuivre la progression observée ces dernières années grâce au travail réalisé par Luis Enrique et ses collaborateurs », a indiqué la RFEF dans un communiqué. « Le président Luis Rubiales et le directeur sportif José Francisco Molina ont transmis au technicien (Luis Enrique) la décision adoptée », a-t-elle précisé. Avec son « style défini », Luis Enrique a « parié sur les jeunes talents et a semé de l’espoir pour le futur de la sélection », a encore ajouté la fédération espagnole.

« S’il y a un responsable, c’est moi », a assumé le technicien mardi dans les coursives du Stade Education City, après la défaite face au Maroc, assurant qu’il allait « discuter de l’avenir » avec le président de la fédération Luis Rubiales « au moment opportun ». Mercredi, à l’arrivée à l’aéroport de Madrid, Luis Enrique a pris les membres de l’encadrement dans ses bras individuellement, et leur a fait ses adieux de manière émouvante. Il devait déjà savoir ce qui l’attendait.