20 Minutes : Actualités et infos en direct
ListePrivés de Wembanyama, les Bleus avec Batum et De Colo au Mondial 2023

Mondial 2023 de basket : Privée de Wembanyama, l’équipe de France pourra compter sur Batum et De Colo

ListeLe sélectionneur Vincent Collet a annoncé les 12 Bleus qui doivent disputer la compétition, du 25 août au 10 septembre aux Philippines, en Indonésie et au Japon
Nicolas Batum et Nando De Colo après la victoire de la France contre la Slovénie en demi-finale des Jeux olympiques de Tokyo, le 5 août 2021.
Nicolas Batum et Nando De Colo après la victoire de la France contre la Slovénie en demi-finale des Jeux olympiques de Tokyo, le 5 août 2021. - Aris Messinis / AFP / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Un an après avoir manqué l’Euro en Allemagne pour se préserver, les vétérans Nando De Colo (36 ans) et Nicolas Batum (34 ans) participeront au Mondial avec l’équipe de France, du 25 août au 10 septembre aux Philippines, en Indonésie et au Japon. Privé de Victor Wembanyama et du Franco-Camerounais Joel Embiid, le sélectionneur Vincent Collet a annoncé sa sélection de 12 joueurs ce mercredi soir dans l’émission Tout le sport, sur France 3.

L’intérieur Mathias Lessort, futur joueur du Panathinaïkos qui sort d’une saison éclatante en Euroligue avec le Partizan Belgrade, en fait partie, à la différence du pivot du Real Madrid Vincent Poirier. Parmi les lignes arrières, les surprises sont, au poste de meneur, Sylvain Francisco (Peristéri, Grèce) et au poste d’ailier, Yakuba Ouattara, capitaine de Monaco, récent champion de France.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Interrogé sur l’absence de Victor Wembanyama, qui, après avoir clamé son envie de la jouer, a annoncé lundi qu’il renonçait à la compétition pour se concentrer sur sa future première saison en NBA et sur les Jeux olympiques de Paris 2024, Collet a réfuté mercredi devant la presse le terme de trahison avancé par un journaliste.

« Je pense que ce qu’il a dit auparavant était tout à fait sincère [sur le fait de vouloir jouer le Mondial]. C’est vraiment une réflexion avec son entourage qui a amené cette décision » quelques jours après avoir été choisi en première position à la draft NBA, a déclaré Collet, qui s’est dit « forcément un peu surpris et déçu ».

Des circonstances atténuantes pour Wembanyama

« On ne mesure pas ce qu’il vit : il y a beaucoup d’attentes et de choses autour de lui qui lui ont fait craindre une surchauffe », a-t-il cependant ajouté. « Wemby », qu’il a entraîné cette saison à Boulogne-Levallois, est « dans une situation où il ne s’appartient pas totalement », a poursuivi le sélectionneur.

L’encadrement n’a pas remplacé Wembanyama (19 ans, 2,24 m) par un intérieur. Il n’y en donc que quatre dans la liste. D’une part car Collet compte aussi « utiliser Nicolas Batum », plutôt un ailier (poste 3), au poste 4 (ailier fort) grâce à sa qualité de passes. « L’an dernier [lors de l’Euro, terminé par une défaite en finale contre l’Espagne, 88-76] on a mal utilisé notre domination intérieure car ils [les intérieurs] ont été mal servis. La réintégration de Nando [De Colo] et Batum devrait permettre de faire mieux » a développé Collet.

Ouattara le « casseur de figures »

D’autre part car le sélectionneur envisage de faire occuper à Mathias Lessort, qui joue pivot depuis plusieurs saisons, le poste d’ailier-fort derrière le titulaire indiscutable Guerschon Yabusele. « Il va y avoir un vrai travail de préparation pour inventer des façons de faire alternatives, afin que Mathias puisse être associé à Fall. Ça peut être pour nous une façon d’impacter l’adversaire », a expliqué Collet.

La notion de complémentarité a aussi guidé le choix de Collet de sélectionner Yakuba Ouattara, ailier ou arrière et capitaine de Monaco, champion de France 2023. Comme avec l’ASM, Ouattara, excellent défenseur, pourra être chargé, « surtout si le meneur d’en face est dominant », de « lui casser la figure pendant 6 ou 7 minutes » pour donner le ton.



L’autre surprise parmi les lignes arrières est la présence de Sylvain Francisco. Meneur de poche explosif (1,79 m), convaincant avec les Bleus pendant la saison et avec son club grec de Peristéri, il a été préféré au vétéran Andrew Albicy, à Rodrigue Beaubois également expérimenté mais jamais appelé, ou à Killian Hayes.

Meneur, poste sensible

« C’est le poste sur lequel on a le plus hésité. On ne pouvait pas se permettre le luxe de prendre deux meneurs de petite taille [Albicy et Francisco], sachant que Frank Ntilikina (également retenu) est plus un défenseur comme Andrew », a commenté Collet.

Collet s’est enfin félicité du retour de De Colo et Batum, 340 sélections à eux deux. « Ils facilitent le jeu des autres. Je pense que ce sera plus facile pour Evan [Fournier] d’évoluer à leur côté, alors que l’an passé [à l’Euro] il était presque identifié comme la menace ultime. Cela va rééquilibrer notre jeu », a estimé le sélectionneur.

La liste des 12 Bleus :

Meneurs-arrières : Nando De Colo (Asvel), Frank Ntilikina (Dallas Mavericks, NBA), Sylvain Francisco (Peristéri, GRE), Élie Okobo (Monaco)

Ailiers : Evan Fournier (New York Knicks, NBA), Yakuba Ouattara (Monaco), Nicolas Batum (Los Angeles Clippers, NBA), Terry Tarpey (Monaco)

Intérieurs : Guerschon Yabusele (Real Madrid, ), Rudy Gobert (Minnesota Timberwolves, NBA), Moustapha Fall (Olympiacos, GRE), Mathias Lessort (Panathinaïkos, GRE)

Sujets liés