OGC Nice : Jean-Pierre Rivère estime que l’affaire Galtier-Fournier « va se dégonfler toute seule »

FOOTBALL Le président niçois a tenu à réagir aux propos de son ancien directeur du football Julien Fournier à l’encontre de Christophe Galtier

Aymeric Le Gall
Jean-Pierre Rivere, le président de l'OGC Nice.
Jean-Pierre Rivere, le président de l'OGC Nice. — Clement MAHOUDEAU

En marge de la défaite de son équipe samedi soir au Parc des Princes, le président de l’OGC Nice Jean-Pierre Rivère s’est exprimé au sujet des déclarations de son ancien directeur du football, Julien Fournier, qui accusait Christophe Galtier d’avoir eu un comportement déplacé vis-à-vis des joueurs musulmans de Nice pratiquant le ramadan.

Si Rivère a admis au micro de Canal + qu’il y avait bien eu « des tensions entre les deux hommes » la saison passée, notamment du fait des résultats en dents de scie des Aiglons, il a également expliqué que les reproches envers l’ex-entraîneur niçois étaient infondés.

« Une histoire qui va se dégonfler toute seule »

« Pour le sujet en question, il n’y a pour moi aucune matière à polémique, a-t-il assuré. J’ai eu Julien au téléphone, je ne l’avais pas eu depuis longtemps. Je lui ai dit : 'je ne comprends pas trop ce que tu as pu déclarer, il n’y a pas matière pour moi à en faire une déclaration de presse.' Il m’a dit qu’il avait peut-être été un peu maladroit. Pour moi, il n’y a pas de sujet, c’est une histoire qui va se dégonfler toute seule. »

« Il y a des garçons qui respectent leur religion et ça se passe comme ça se passe habituellement, a poursuivi le boss du Gym. C’est une divergence de point de vue sur la gestion de cette problématique-là, c’est tout. Il n’y a pas de quoi en faire un événement. » Jeudi, le nouvel entraîneur parisien avait choisi de ne pas alimenter la polémique lors de la conférence de presse d’avant-match du PSG, préférant expliquer que, « connaissant le personnage », il n’était « pas surpris » par les déclarations de Fournier.