Euro de natation : Le relais français en or dans le 4x100 m mixte

BASSINS Avec un chrono de 3 min 22 sec 80, les Tricolores s’imposent devant la Grande-Bretagne (3:23.30) et la Suède (3:23.40)

20 Minutes avec AFP
Les nageurs Maxime Grousset, Charles Rihoux, Charlotte Bonnet et Marie Wattel (de gauche à droite), à Rome le 15 août 2022.
Les nageurs Maxime Grousset, Charles Rihoux, Charlotte Bonnet et Marie Wattel (de gauche à droite), à Rome le 15 août 2022. — /SIPA

Aux championnats d’Europe de natation, la France comptabilise désormais huit médailles, dont trois titres. Lundi à Rome, Maxime Grousset, Charles Rihoux, Charlotte Bonnet et Marie Wattel ont été sacrés champions d’Europe du relais mixte 4x100 nage libre.

C’est notamment un beau lot de consolation pour Marie Wattel. La nageuse a en effet réussi à surmonter sa déception du début de soirée, lorsqu’elle n’a pu décrocher que l’argent du 100 m papillon, pour toucher le mur en tête dans le dernier relais. Avec un chrono de 3 min 22 sec 80, les Bleus s’imposent devant la Grande-Bretagne (3:23.30) et la Suède (3:23.40).

« Une petite revanche » pour Charlotte Bonnet

A l’image de Wattel, Grousset, seulement quatrième du 100 m nage libre, et Bonnet, septième du 200 m, avaient déjà connu une déception au cours de leur semaine dans la capitale italienne. « C’est une petite revanche », a estimé la Française de 25 ans, qui décroche sa troisième médaille de la compétition, après l’argent des 50 et 100 m papillon.

Maxime Grousset, qui avait parfaitement lancé les Bleus en les positionnant en tête, se pare lui de sa deuxième médaille après l’argent sur 50 m papillon, tout comme Charlotte Bonnet, médaillée d’argent sur 100 m nage libre. C’est une nouveauté en revanche pour Charles Rihoux, 24 ans. « Premier podium, première Marseillaise, premier tout. Tout d’un coup. Je n’ai pas vraiment les mots pour décrire, mais je suis très, très heureux », a-t-il réagi.

Yohann Ndoye Brouard vise encore un podium

Dans les autres courses de la soirée, Yohann Ndoye Brouard, titré samedi sur 200 m dos, n’a pas réussi à rééditer sa performance en finale du 50 m dos, dont il a pris la septième place avec un temps de 25 secondes 06. Dès mardi, il replongera dans le bassin du Foro Italico pour les séries du 100 m dos. « J’aimerais faire un podium encore », a-t-il lancé.