Euro de natation : Les Français Yohann Ndoye Brouard en or sur 200 m dos, et Marie Wattel en argent sur 50 m papillon

PERFORMANCES Samedi, à Rome, les deux Français ont réalisé de belles performances

20 Minutes avec AFP
Yohann Ndoye Brouard, sacré champion du 200 m dos aux championnats d'Europe, à Rome.
Yohann Ndoye Brouard, sacré champion du 200 m dos aux championnats d'Europe, à Rome. — Alberto PIZZOLI / AFP

Mais quelle journée ! Quelques minutes après le triplé des Français en triathlon, et la belle victoire de Léo Bergère, c’est au tour des nageurs de briller lors de ces championnats d’Europe, à Rome. Yohann Ndoye Brouard est devenu champion d’Europe de natation, sur 200 m dos, en battant son record de France grâce à un chrono de 1 min 55 sec 62 en finale.

« C’est la première Marseillaise pour moi, donc c’est bizarre. J’ai l’impression que les Italiens m’aiment bien. C’est une belle histoire, qui se termine bien. Là il n’y a plus rien qui peut m’arrêter… », a réagi le nouveau champion d’Europe. « Je sentais que j’étais devant, et que les derniers 50 m sont ma force, donc j’ai profité », a ajouté le nageur français, très heureux d’avoir « rendu fière » sa famille, présente au bord de la piscine.

Qualifié au temps vendredi en ayant nagé tout seul en demi-finale, suite à un problème de plot au départ, Ndoye Brouard a devancé le Hongrois Benedek Kovacs (1 : 56.03) et l’Anglais Luke Greenbank (1 : 56.15).

En 100 m nage libre, le jeune prodige roumain David Popovici a amélioré le record du monde, en s’imposant en 46.86, soit 5 centièmes de mieux que celui détenu par le Brésilien Cesar Cielo depuis 2009

Marie Wattel « super contente de [son] chrono »

Marie Wattel a pris la deuxième place de la finale du 50 m papillon, en 25.33, derrière la Suédoise Sarah Sjöström (24.96), détentrice du record du monde sur cette distance.

« Je suis super contente de mon chrono, et ça confirme ma frustration (des Mondiaux) de Budapest où je me pensais capable d’aller chercher une médaille (sur cette distance) », a réagi Wattel, vice-championne du monde sur 100 m papillon fin juin en Hongrie. « J’ai plus de vitesse qu’à Budapest, donc on va voir comment ça va se passer pour la suite. J’espère me rapprocher de Sjöström le plus souvent possible (à l’avenir), mais je savais qu’elle était intouchable ce soir », a ajouté Wattel. La 3e place sur le podium a été prise par la Néerlandaise Maaike De Waard (25.62).