Tour de France 2022 : Où vont passer les coureurs près de Toulouse ?

CYCLISME Le Tour de France 2022 va passer sept jours dans la (grande) région de Toulouse, du 17 jusqu’au 23 juillet, à la veille de l’arrivée sur les Champs-Elysées, à Paris

N.S.
— 
Comme chaque année, les Pyrénées représentent un passage incontournable pour le Tour de France.
Comme chaque année, les Pyrénées représentent un passage incontournable pour le Tour de France. — Anne-Christine Poujoulat / AFP

Six étapes et une journée du repos. Les coureurs du Tour de France ont droit à une grande rasade de Sud-Ouest lors de cette 109e édition. Le dimanche 17 juillet, le peloton quittera Rodez, dans l’Aveyron, pour rejoindre Carcassonne aux alentours de 17h30. J’en vois déjà chipoter car la préfecture de l’Aude ne se trouve pas dans le « Sud-Ouest culturel » tel qu’on l’envisage en général. Mais la cité se trouve à moins d’1h15 de Toulouse, via la très fréquentée A61.

Cette 15e étape, peu accidentée, passera par de jolis coins tels que la Montagne Noire, aux alentours de Saint-Ferréol, avec le point culminant du jour, la côte des Cammazes (647 m).


Le Tour lézardera à Carcassonne le 18 juillet, avant de repartir vers Foix le 19 (arrivée prévue peu avant 17 heures). L’occasion de passer la journée à Limoux, Tarascon-sur-Ariège, Massat ou au pied du très rustique mur de Péguère (1.375 m, 9,3 km à 7,9 %) d’où les coureurs redescendront vers le chef-lieu de l’Ariège.

Deux arrivées au sommet

Mais pour les amateurs de « vraie » montagne et de nuits passés en tente ou en camping-car dans les cols mythiques des Pyrénées (même si le Tourmalet est absent cette année), il faudra se concentrer sur les 17e et 18es étapes.

Le mercredi 20 juillet, le col d’Aspin, la Hourquette d’Ancizan et le col de Val Louron-Azet seront au menu à partir de Saint-Gaudens jusqu’à la montée de 8 km (à 7,8 %) vers Peyragudes (1.580 m), où les meilleurs sont attendus aux alentours de 17 heures. Le jeudi 21 juillet, c’est peu avant 17h30 que le vainqueur devrait rallier Hautacam (1.520 m) depuis Lourdes, au prix d’une ultime ascension de 13,6 km (à 7,8 %) après celles de l'incontournable col d’Aubisque et du moins connu col de Spandelles.

La 19e étape entre Castelnau-Magnoac, le fief du capitaine du XV de France Antoine Dupont dans les Hautes-Pyrénées, et Cahors sera beaucoup plus plate mais pas dénuée de beauté. Les splendeurs d’Auch, Auvillar, Lauzerte ou Moncuq, entre autres, seront diffusées en mondiovision, tout comme les images du pont Valentré dans la préfecture du Lot, qui sera atteinte aux alentours de 17h16.

Les amateurs de paysages d’exception seront également servis lors de l’après-midi du samedi 23 juillet avec le contre-la-montre de 40,7 km entre Lacapelle-Marival et le magnifique village de Rocamadour. Il s’agira pour les ambitieux de la dernière opportunité de renverser le cours des choses dans ce Tour de France, avant la très urbaine étape finale du 24 juillet entre Paris-La Défense Arena et la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées.