Tour de France 2022 : Comment Arenberg est devenu un incontournable de la Grande Boucle

CYCLISME La petite commune nordiste d’Arenberg va accueillir ce mercredi sa troisième arrivée du Tour de France en l’espace de douze ans

François Launay
— 
L'ancien site minier d'Arenberg
L'ancien site minier d'Arenberg — M.Libert/20 Minutes
  • Ce mercredi pour la 5e étape du Tour de France, les coureurs s’élancent pour 157 km entre Lille et Arenberg. C’est la troisième fois en 12 ans que la petite ville du Nord accueille une arrivée de la Grande Boucle.
  • Le lieu, célèbre pour sa trouée empruntée par le Paris-Roubaix, est devenu incontournable à chaque étape de pavés sur le Tour de France.
  • Le site minier est également inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Sa beauté industrielle en fait une image comme les aime le Tour de France et un lieu idéal pour l’arrivée de cette 5e étape.

Trois arrivées en douze ans. Pour un village comme Wallers-Arenberg, accueillir le Tour de France commence à devenir une bonne habitude. Après 2010 et 2014, la commune nordiste de 5.400 âmes sera le théâtre ce mercredi de l’arrivée de la 5e étape de la grande boucle. Nom mythique du cyclisme mondial grâce à sa célèbre trouée que Paris-Roubaix traverse chaque année depuis 1968, Arenberg a une idylle beaucoup plus récente avec le Tour de France.

« Il y avait depuis longtemps une volonté des élus de l’agglomération d’accueillir le Tour. Et en 2010, la course a eu un tel intérêt que les organisateurs du Tour se sont dit qu’il fallait retrouver ce genre d'étape avec des secteurs pavés et une arrivée mythique près du carreau de mine et à côté de la Trouée d’Arenberg. Tous les ingrédients étaient réunis pour que l’organisation tombe amoureuse d’Arenberg », s’enthousiasme Salvatore Castiglione, le maire de la commune.

Des pavés remis au goût du Tour en 2010

Car avant 2010, le Tour prenait un malin plaisir à éviter les pavés. Trop dangereuses, trop sélectives, les célèbres pierres nordistes n’avaient pas la cote sur la Grande Boucle. Mais à force d’avoir des premières semaines sans grand intérêt car souvent confisquées par les sprinteurs, Christian Prudhomme, nommé directeur de la course en 2007, a eu l’idée de muscler les premiers jours de l’épreuve.

Et c’est comme ça que les pavés, jusqu’ici réservés au Paris-Roubaix, ont débarqué sur les routes du mois de juillet. Depuis, l’histoire d’amour ne se dément pas d’autant plus qu’il n’y a pas que le vélo à Arenberg.

Un site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco

Située dans l’ancien bassin minier, Arenberg a gardé des traces de son passé historique. Si elle a fermé en 1989, la fosse a gardé ses installations C’est là que de nombreuses scènes du film Germinal ont été tournées en 1992. Aujourd’hui transformé en centre de création cinématographique, le site d’Arenberg, comme 14 autres vestiges miniers de la commune, est même inscrit depuis dix ans au patrimoine mondial de l’Unesco.

De quoi définitivement convaincre le Tour de France de s’y installer car chacun le sait, le Tour de France c’est avant tout le Tour de la France et de son riche patrimoine. « L’histoire que l’on a avec la mine et celle qu’on a avec le vélo font qu’on a envie de venir chez nous », résume le maire de Wallers-Arenberg.

La trouée d’Arenberg pas empruntée sur le Tour

C’est d’ailleurs devant le site minier que sera jugée l’arrivée de l’étape ce mercredi. Car si Arenberg accueille le Tour pour la troisième fois, jamais les coureurs n’ont encore emprunté la mythique trouée située à 200 mètres de là. Et la sécurité des coureurs n’est pas la seule explication.

« Il y a la problématique du passage à niveau situé à 30 mètres de la trouée. Ça pourrait créer des problèmes à quelques mètres de l’arrivée. Imaginez que la course soit arrêtée pour laisser passer les trains, ça pourrait poser quelques difficultés. Mais on réfléchit de plus en plus à prendre cette trouée. Peut-être qu’un jour, elle sera inscrite sur le tracé de la course », espère Salvatore Castiglione. La preuve qu’Arenberg a encore quelques atouts pour rester l’une des nouvelles places fortes du Tour de France.