Roland-Garros 2022 : Pleurs, fauteuil roulant et béquilles… L’incroyable abandon de Zverev face à Nadal

TENNIS L’Allemand Alexander Zverev s’est retourné la cheville en demi-finale de Roland-Garros. Avant son abandon, le score était très serré face à Rafael Nadal (7-6, 6-6)

François Launay
— 
Zverev au sol après s'être retourné la cheville
Zverev au sol après s'être retourné la cheville — AFP

A Roland-Garros, 

La scène est irréelle et sera l’une des images fortes et douloureuses de ce Roland-Garros assez dingue. Il était 18h10, on jouait depuis déjà plus de trois heures dans cette demi-finale ultra-serrée entre Rafael Nadal et Alexander Zverev quand les 2 mètres de l’Allemand se sont subitement écroulés au sol. Sur un coup droit de l’Espagnol qui lui permettait d’égaliser à 6-6 et d’aller chercher le tie-break du deuxième set, la cheville de Zverev s’est retournée.


Sur le court Philippe-Chatrier, tout le monde a compris que le pire était arrivé quand on a vu le numéro 3 mondial rester au sol sans pouvoir se relever. Tout de suite, le jeu s’est arrêté, le public a murmuré de stupeur et le médecin a débarqué sur le court. Sous les yeux de Nadal venu soutenir son adversaire, l’Allemand est parti sur un fauteuil roulant sous l’ovation du public.

Zverev revient en béquilles sur le court pour abandonner

Dix minutes plus tard, Zverev revenait en béquilles pour serrer la main du Majorquin et quitter en larmes le court central en récoltant une standing ovation. Dénouement invraisemblable d’un match invraisemblable. Le premier set, qui a duré 1h31, a vu l’Allemand rater quatre balles de set pendant que Nadal en a raté cinq avant de conclure sur la sixième. Peu en jambes, pas très en forme, le patron des lieux n’était clairement pas dans un grand jour.

Mais l’Espagnol a profité des erreurs de Zverev dans les moments importants pour rester au contact. Dans le deuxième set, l’Allemand a même servi à 5-3 pour revenir à une manche partout mais Nadal n’a encore rien lâché pour revenir dans un deuxième set qui avait déjà atteint les 95 minutes de jeu avant de se terminer brutalement.

« C’est triste de finir comme ça »

« C’est très dur et très triste pour lui. Il faisait un tournoi incroyable. Je sais qu’il se bat pour gagner un grand chelem mais je suis sûr qu’il en gagnera un parce qu’il est vraiment très bon. C’est un match super dur et c’est triste de finir comme ça », a réagi Rafael Nadal sur le court central.

Avec 15 demi-finales déjà disputées à Roland-Garros, le Majorquin pensait avoir tout connu. Sauf l’abandon d’un adversaire qui le conduit vers une 14e finale à Paris qui ne semblait pas vraiment acquise quand Zverev s’est retourné la cheville. Nadal semble vraiment avoir un destin particulier dans ce Roland-Garros 2022, qui commence furieusement à ressembler à une épopée.