Roland-Garros 2022 : Tout juste qualifiée pour la finale, l'Américaine Coco Gauff prend position contre les armes à feu

TENNIS L’Américaine, qui a éliminé l’Italienne Trevisan en demi-finale, disputera samedi sa première finale de grand chelem

François Launay
Coco Gauff est en finale de Roland-Garros
Coco Gauff est en finale de Roland-Garros — Ella Ling//SIPA
  • Coco Gauff s’est qualifiée jeudi pour sa première finale à Roland-Garros.
  • A 18 ans, la joueuse américaine n’a pas hésité à prendre position contre les armes à feu via un message écrit sur une caméra à l’issue de la rencontre.

« Peace. End Gun Violence. » Pour les anglophobes, ça veut dire « paix et mettez un terme à la violence armée ». C’est par ce message écrit sur une caméra à l’issue de sa demie que Coco Gauff a célébré sa première qualification pour une finale de grand chelem. A seulement 18 berges, l’Américaine n’a pas hésité à prendre position après les tueries qui ont eu lieu récemment dans son pays. Un message fort dans un pays divisé entre pro et anti-armes qui vient d’une joueuse dont certains de ses amis ont survécu à la fusillade du lycée de Parkland en 2019 (17 morts).


« Il y a des gens qui regardent ce match dans le monde entier. J’espère que ce message pourra être reçu par le plus de monde possible. Pour moi, c’est très important. C’est un problème en Amérique et c’est une thématique qui me tient à cœur depuis longtemps. C’est complètement fou que trois ou quatre ans plus tard, d’autres jeunes puissent devoir revivre ce genre de choses. Il faut vraiment faire quelque chose. Maintenant que j’ai 18 ans, j’essaie aussi d’être plus consciente de certaines thématiques, parce que je suis en mesure de voter, par exemple, et j’essaie d’utiliser la médiatisation dont je fais l’objet de manière sage. », a déclaré une joueuse traumatisée par les dernières tueries aux USA, dont celle de l'école primaire d'Uvalde au Texas.

« Mes parents me disent que je peux changer le monde avec ma raquette »

Pourtant Coco Gauff l’assure, elle n’avait pas prémédité son message. « Je ne savais pas ce que j’allais écrire quand je me suis approchée de la caméra. Mais mon équipe sait que si je veux dire quelque chose, je vais le faire. D’ailleurs, mes parents m’encouragent et me disent que je peux changer le monde avec ma raquette. Mon père m’a d’ailleurs dit qu’il était fier de moi et de ce que j’avais écrit sur la caméra. On parle de ces sujets-là en famille », poursuit la jeune championne.

Celle qui se considère comme « un être humain avant d’être une joueuse de tennis » aime s’intéresser à d’autres choses que la petite balle jaune. « Ma grand-mère me dit souvent qu’il n’y a pas que le tennis dans la vie. Gagner ou perdre un match, ce n’est pas la fin du monde. Il y a beaucoup de personnes qui traversent des situations incroyables. Ça montre à quel point je suis privilégiée. C’est important de prendre du recul », conclut l’Américaine.

Brillante sur le terrain et engagée en dehors des courts, Coco Gauff n’a que 18 ans mais s’affirme déjà comme une voix qui va compter dans le tennis féminin. Avec un tel message, ses supporters samedi pour la finale face à Swiatek pourraient bien être plus nombreux que les simples amateurs de tennis.