Mondial 2022 : Gareth Bale s’en prend à la presse madrilène qui l’a traité de parasite

FOOTBALL L’attaquantdu Real Madrid, auteur d’un doublé lors du premier barrage remporté par les Gallois, n’a pas aimé une chronique du journal « Marca » à son sujet

J.L.
— 
Gareth Bale, en fin de contrat au Real, ne joue plus qu'avec sa sélection.
Gareth Bale, en fin de contrat au Real, ne joue plus qu'avec sa sélection. — Geoff Caddick / AFP

Les derniers mois de Gareth Bale au Real Madrid ont fini par éteindre définitivement le peu de considération — et de mémoire — des supporters/journalistes madrilènes à son égard. Le Gallois, joueur le mieux payé du vestiaire (30 millions par an), a disputé un seul match en 2022, et il ne cache plus son peu d’intérêt pour le travail quotidien à Valdebebas, avant de revivre quand il rejoint ses copains de la sélection galloise lors des trêves internationales.

Dès lundi, il ne s’était pas caché que son unique objectif depuis des semaines à Madrid était de se préparer pour ces deux barrages et la possibilité, peut-être, de disputer sa seule Coupe du monde avant de raccrocher. Bale a tenu parole, auteur du magnifique doublé qui a permis au Pays de Galles de battre l’Autriche et de jouer une finale pour le Qatar face à la Suède mardi soir.


Bale comparé à un parasite

Mais cette performance a suscité une légère acrimonie depuis Madrid, où Bale n’a pas livré un match correct depuis deux ans, pour être gentil. Ainsi, un collègue de Marca a produit sous le coup de la colère une courte chronique en filant la métaphore de Bale et du parasite.

Extraits : « Le parasite Bale est arrivé du froid et des pluies anglaises. Il s’est installé en Espagne, où il a montré, pour commencer, un certain zèle pour son hôte, avant que sa nature profonde le conduise à sucer le sang de son hôte sans jamais rien apporter en échange. Enfin, plus que le sang, il a sucé et sucé l’argent du club. Et à la différence de ses semblables, comme les puces ou les punaises, il n’a pas provoqué des démangeaisons et des maladies, mais il s’est mis à rire et à se moquer de son hôte qui lui paye son salaire… »

« Un article calomnieux »

Chronique osée et immédiatement repérée par le Daily Mail, qui en a fait ses choux gras. C’est par ce biais que Gareth Bale (ou son entourage) est tombé dessus. Lui qui ne réagit jamais à rien, laissant entendre que tout lui passe au-dessus s’est fendu d’une mise au point sur ses réseaux sociaux :


« Le Daily Mail a mis en lumière un article calomnieux et péjoratif de Marca. Dans une époque où des gens mettent fin à leur vie à cause de la dureté et de l’acharnement des médias, j’aimerais savoir à qui ces journalistes rendent-ils des comptes ? Heureusement, j’ai appris à développer une carapace depuis que je suis sous la lumière des projecteurs, mais cela ne veut pas dire que ce genre d’article ne cause pas du tort personnellement et professionnellement à ceux qui en sont la cible ». Vivement le 30 juin pour tout le monde.