Open d’Australie : Rafael Nadal passe en finale et vise le record de 21 titres en Grand Chelem

TENNIS Ce vendredi à Melbourne, en demi-finale, l’Espagnol a dominé l’Italien Matteo Berrettini en quatre manches

N.S.
— 
Insubmersible, Rafael Nadal a dominé Matteo Berrettini en demi-finale de l'Open d'Australie, ce vendredi.
Insubmersible, Rafael Nadal a dominé Matteo Berrettini en demi-finale de l'Open d'Australie, ce vendredi. — Ella Ling / Sipa

Les suiveurs du tennis attendent depuis l’été dernier que Novak Djokovic s’installe seul sur le toit du monde, avec 21 majeurs au compteur. Finalement, après son échec en finale de l’US Open et  sa tentative avortée de jouer à l’Open d’Australie, le Serbe reste bloqué à 20, comme  le quadra convalescent Roger Federer et Rafael Nadal. Et - retournement de situation inespéré il y a encore un mois -, c’est l’Espagnol qui pourrait décrocher la timbale, dimanche à Melbourne.



Ce vendredi, le 5e mondial s’est qualifié avec autorité pour la finale en éliminant le 7e, l’Italien Matteo Berrettini, en quatre manches (6-3, 6-2, 3-6, 6-3), sous un toit fermé pour cause de pluie et de vent. Nadal a désormais rendez-vous avec Daniil Medvedev, 2e mondial, tombeur un peu plus tard du Grec Stefanos Tsitsipas..

Cinq mois d’absence

A 35 ans, le Majorquin revient de loin. A cause d’une blessure au pied, puis du Covid-19, il n’avait plus joué depuis le 6 août lorsqu’il a effectué sa rentrée gagnante, début janvier au tournoi ATP 250 de Melbourne. Le roi de Roland-Garros (13 titres) pourrait donc enchaîner dans la même ville, à l’occasion de sa sixième finale à l’Open d’Australie où il n’est pour l’instant imposé qu’une fois, en 2009.

« Il faut se battre », a-t-il lâché ce vendredi devant un public conquis, au moment d’analyser sa demi-finale. Pas de souci, on fait confiance à « Rafa » pour ça, comme il l’a encore prouvé lors de son quart de finale remporté en cinq sets face au Canadien Denis Shapovalov.