Open d’Australie : Mannarino trop diminué face à Nadal malgré un tie-break d’anthologie

TENNIS Le Français a offert une magnifique résistance au premier set à l'Espagnol avant de sombrer physiquement (7-6, 6-2, 6-2)

J.L. avec AFP
— 
Adrian Mannarino était trop juste physiquement après son combat au tour précédent.
Adrian Mannarino était trop juste physiquement après son combat au tour précédent. — Paul Crock / AFP

Rafael Nadal, 5e mondial, a vaincu la résistance du Français Adrian Mannarino (69e) dans le premier set, avant de dérouler, de s’imposer 7-6 (16/14), 6-2, 6-2 et ainsi se qualifier pour les quarts de finale de l’Open d’Australie. « Le premier set a été  très éprouvant nerveusement. J’ai eu un peu de chance car j’ai eu des occasions, mais lui aussi », a analysé l’Espagnol de 35 ans.

« Je suis très heureux d’avoir survécu à ce premier set, sans le moindre doute ! », a-t-il ajouté. « Ensuite, le break d’entrée dans le deuxième set a été très important. » Titré en 2009, Nadal affrontera mardi l’Allemand le Canadien Denis Shapovalov, tombeur surprise de Zverev en trois manches.



Sous un soleil de plomb, Mannarino a mené la vie dure à l’Espagnol dans la première manche, où les deux joueurs ont évolué à très haut niveau et qui a duré 81 minutes. A 5-5, le Français a obtenu une balle de break sauvée par son adversaire et les deux hommes en sont arrivés au tie-break, qui a été époustouflant tant par la qualité de jeu que par l’intensité et le suspense.

Durant ce jeu décisif qui a duré 28 minutes (!), Nadal a sauvé quatre balles de set et a conclu sur sa septième ! Il ne lui avait jamais fallu autant de points (30) pour remporter un jeu décisif sur le circuit. Mais, par la suite, la digue Mannarino, peut-être touché aux abdominaux, a cédé. Il a perdu la deuxième manche en 39 minutes, puis, après avoir fait illusion en débreakant en tout début de troisième set pour revenir à 1-1, il a lâché quatre jeux d’affilée. Servant pour le gain de la rencontre à 5-2, Nadal a conclu sur sa première balle de match.

L’Open d’Australie est le seul Majeur que Nadal, codétenteur du record de titres du Grand Chelem (20) avec Novak Djokovic et  Roger Federer, n’a remporté qu’une seule fois. Il a vécu une saison 2021 tronquée par une blessure au pied et a souffert d’un Covid-19 en décembre mais, en l’absence de ses deux principaux rivaux, il s’affirme tour après tour comme un candidat très sérieux pour le titre. Ce serait son 21e en Grand Chelem, nouveau record.