Stade Rennais : Sans enjeu mais avec le Covid… L’affiche face à Tottenham aura-t-elle lieu ?

FOOTBALL Plusieurs joueurs et membres du staff du club londonien sont positifs au Covid-19, menaçant la tenue de la rencontre de Ligue Europa Conférence

C.A. avec AFP
— 
Au match aller, le Stade Rennais et Tottenham avaient fait match nul 2-2.
Au match aller, le Stade Rennais et Tottenham avaient fait match nul 2-2. — Jeremias Gonzalez/AP/SIPA
  • Le club de Tottenham déplore huit cas positifs de Covid-19 dans son effectif, selon l’entraîneur Antonio Conte.
  • Le coach italien n’est pas emballé à l’idée de disputer un match contre le Stade Rennais, ce jeudi en Ligue Europa Conférence.
  • Les Bretons sont déjà assurés d’être premiers, alors que les Anglais luttent toujours pour se qualifier.

Après le tirage au sort, certains rêvaient déjà d’une « finale » de groupe sur la pelouse du Tottenham Hotspur Stadium entre les Londoniens et le Stade Rennais. La Ligue Europa Conférence aura livré un scénario beaucoup plus imprévisible. Alors que Tottenham faisait figure de favori pour remporter la nouvelle coupe d’Europe, les Anglais ne sont toujours pas qualifiés pour le tour suivant. Déjà assuré d’être premier, le Stade Rennais devait s’offrir un match de gala sur la pelouse londonienne (jeudi à 21 heures). A la veille du coup d’envoi, nul ne sait si la rencontre pourra avoir lieu. La faute à une épidémie de Covid-19 galopante qui a frappé les Spurs. D’après l’entraîneur Antonio Conte, huit joueurs et cinq membres du staff seraient positifs au coronavirus.

Nommé sur le banc anglais début novembre en remplacement de Nuno Espirito Santo, l’Italien a soumis l’idée que le match face au Stade Rennais soit reporté. « Tous les jours, il y a des personnes atteintes du Covid qui n’étaient pas positives la veille. La situation n’est pas bonne. » Et que dit le règlement dans tout ça ? Chaque équipe doit proposer au moins 13 joueurs valides, dont un gardien. Dans le cas contraire, un report ou un forfait peut être envisagé.

La situation s’était déjà produite au Portugal lors d’une rencontre entre le Benfica Lisbonne et Belenenses. Le B-SAD avait démarré la rencontre avec neuf joueurs. Le match avait été arrêté juste après la mi-temps, alors que Belenenses n’avait plus que sept joueurs sur le terrain et perdait déjà 7-0. « La situation est grave. Il y a un gros foyer d’infections. On se prépare pour le match contre Rennes, mais c’est très difficile. Il est évident que maintenant on a un peu peur, parce qu’on ne sait pas ce qu’il va se passer demain », a poursuivi Conte, dont la conférence de presse n’a duré que dix minutes. La presse anglaise évoque déjà une demande de report du match face à Brighton prévu dimanche.

« Ce n’est pas donné à tout le monde de jouer ce genre de match »

Côté français, le Stade Rennais s’est entraîné normalement ce mercredi à la Piverdière, avant de s’envoler vers Londres. « On ne sait pas trop quel type d’équipe on va affronter. Ni la priorité qu’ils mettront ou non sur cette compétition », reconnaît Bruno Genesio. Au match aller, ses joueurs avaient concédé un nul frustrant (2-2) face aux Anglais. Déjà assurée d’être première de cette poule G, son équipe n’a rien à jouer. Mais ne compte pas brader l’affiche pour autant. « On veut continuer à gagner, poursuivre notre bonne série », poursuit le coach. « Ce n’est pas donné à tout le monde de jouer ce genre de match. C’est une chance. Il n’y a pas de relâchement à avoir », embraye le milieu de terrain Benjamin Bourigeaud. A l’heure où nous écrivons ces lignes, la rencontre entre les Rennais et les Anglais était maintenue. Mais pour combien de temps ?

L’autre rencontre du groupe doit opposer les Néerlandais du Vitesse Arnhem, 3e à égalité de points avec Tottenham, aux Slovènes de Mura, déjà éliminés mais qui avaient fait tomber les Anglais lors de la dernière journée.