Route du Rhum : Vers un record de participants pour la 12e édition

VOILE Les organisateurs de la course au large ont déjà reçu plus de 150 demandes d’inscription

J.G. avec AFP
— 
Des milliers de spectateurs étaient rassemblés en 2018 sur la pointe du Grouin, à Cancale, pour le départ de la Route du Rhum.
Des milliers de spectateurs étaient rassemblés en 2018 sur la pointe du Grouin, à Cancale, pour le départ de la Route du Rhum. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Le départ de la prochaine Route du Rhum sera donné le 6 novembre à Saint-Malo.
  • Pour cette 12e édition, la course au large devrait enregistrer un nombre record de participants.
  • En 2018, c’est Francis Joyon qui s’était imposé, à l’issue d’un duel haletant avec François Gabart.

Le départ de la prochaine Route du Rhum n’est prévu que le 6 novembre. Mais ça se bouscule déjà pour participer à la célèbre course au large, qui se tient tous les quatre ans entre  Saint-Malo et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). « On a ouvert les inscriptions en juillet pour 120 places dans six grandes classes. Aujourd’hui, nous avons 150 demandes. On est limités par le nombre de places dans le port mais on sera plutôt au-dessus de 126 bateaux partants », annonce Joseph Bizard, directeur général d’OC Sport Pen Duick, organisateur de la Route du Rhum.


Avec plus de 126 bateaux alignés, la 12e édition de la transatlantique en solitaire battrait le record du nombre de participants pour une course au large, qui était de 125 lors de la Transat anglaise de 1976. « C’est 40 % de demandes en plus par rapport à ce qu’on est capable de servir. C’est le signe de la bonne santé de la course au large. La Route du Rhum est tellement attractive, elle a tellement de pouvoir qu’il y a de plus en plus de monde qui se présente dès les inscriptions avec un dossier complet », poursuit Joseph Bizard.

Une parade à Saint-Malo avant le départ

En 2018, l’édition avait rassemblé 123 bateaux et célébré la victoire de Francis Joyon dans un duel d’anthologie avec François Gabart. Six classes de voiliers étaient réunies : les Ultim (maxi-trimarans de 32 m), les Ocean Fifty (trimarans de 15 m) et les Rhum Multi (2 ou 3 coques et de 12 à 18 m, bateaux des amateurs) en multicoques ; les Imoca (18 m, bateaux  du Vendée Globe), les Class 40 (12 m, amateurs et pros) et Rhum Mono (plus ou égal à 12 m, souvent anciens).

Selon le directeur, le plafond est atteint en Ocean Fifty (8) et les inscriptions ont explosé en Rhum Multi avec « trois fois plus de demandes ». « En Class 40, ce sont 70 à 80 bateaux prêts à partir », pour un plafond fixé à 55 bateaux. Les organisateurs ont prévu de faire entrer tous les voiliers dans le bassin, devant les remparts de Saint-Malo, ce qui n’avait pas pu être le cas en 2018. Autre nouveauté, une parade sera organisée pour chaque classe pour faire naviguer les bateaux devant Saint-Malo avant le départ.