Route du Rhum: Francis Joyon remporte sa première victoire à 62 ans

VOILE Il enregistre un temps record de 7 jours, 14 heures et 21 minutes...

20 Minutes avec AFP

— 

Francis Joyon a fait une remontée incroyable pendant les dernières heures.
Francis Joyon a fait une remontée incroyable pendant les dernières heures. — Jean-Marc David/SIPA

De la pure folie ! Jamais une victoire ne s’était jouée dans un finish aussi serré depuis 40 ans et la première édition ! Dimanche, Francis Joyon (Idec Sport) a remporté à 62 ans et pour la première fois, la prestigieuse Route du Rhum, dimanche soir à Pointe-à-Pitre, en un temps record de 7 jours 14 heures 21 minutes. La septième a été la bonne ! Depuis sa première participation en 1990, Francis Joyon n’avait jamais réussi à s’imposer sur la Route du Rhum.

Le skipper s’est imposé au terme d’un finish incroyable de plusieurs heures autour de l’île avec le jeune François Gabart (Macif), 35 ans, qui a passé la ligne seulement 7 minutes après Joyon.

Et c’est dans un scénario des plus hitchcokien qu’il a coupé la ligne en vainqueur à 23h21 locale (4h21 en métropole) au terme de 7 jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes passés en mer, soit un nouveau record (le précédent avait été établi par Loïck Peyron en 2014, 7 j 15 h 8 min 32 sec). Et Gabart, qui a tenu la tête pendant la presque totalité des sept jours de cette traversée de l’Atlantique en solitaire, a fini deuxième avec seulement 7 minutes et 8 secondes de retard sur Joyon.

Un bateau complètement revisité pour voler plus vite et plus tôt

Mais qui aurait cru que Joyon, à la barre d’un bateau vieux de 12 ans, pourrait souffler la victoire à des marins nouvelle génération, pilote de super machines de 32 m de long capables de « voler » ? Encore chimérique il y a 36 heures, la victoire de Joyon est devenue possible lorsque le sexagénaire a fondu sur Gabart pour offrir la deuxième arrivée la plus serrée de l’histoire de la Route du Rhum.

En 1978, pour la toute première édition, le Canadien Mike Birch, à bord de son petit multicoque de 12 m (Olympus), avait coiffé le gros monocoque de Michel Malinovsky (Kritter) de 98 secondes. Cette fois, le sprint final s’est joué à coups de rebondissement. Un bateau bancal pour Gabart, un filet de pêche dans la dernière ligne droite pour Joyon passé en tête.

Joyon a donné tout ce qu’il pouvait, comme jamais, pour chasser le jeune leader Gabart, 35 ans, à bord d’un bateau bleu récent, de 3 ans d’âge et complètement revisité l’été dernier pour voler plus vite et plus tôt. Joyon, lui, s’est aligné sur son fameux bateau rouge, celui-là même qui a remporté les deux dernières éditions, sous les couleurs de Groupama en 2010 (skippé par Franck Cammas) et de Banque Populaire en 2014 (avec à la barre Loïck Peyron).