Paris 2024 : Le village olympique accueillera des femmes victimes de violences et leurs enfants après les Jeux

JEUX OLYMPIQUES Elisabeth Moreno, ministre déléguée en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes, en a fait l'annonce ce jeudi matin 

N.C.
— 
Le chantier du village olympique pour les JO de Paris 2024, à Saint-Denis, ici en avril 2021.
Le chantier du village olympique pour les JO de Paris 2024, à Saint-Denis, ici en avril 2021. — Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Voilà une annonce qui colle bien avec la notion d’héritage mise en avant depuis les premiers jours de la candidature de Paris à l’organisation des JO 2024. Ce jeudi matin,  Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes, a fait savoir que le village olympique, actuellement en construction à Saint-Denis, allait accueillir des femmes victimes de violence et leurs enfants après les Jeux.

Un engagement qui « perdurera »

« Les femmes victimes de violences conjugales bénéficieront dès la fin des Jeux de Paris 2024 de logements qui les aideront à se reconstruire. Le logement est une étape cruciale dans la reconstruction de ces femmes », a expliqué Élisabeth Moreno auprès du journal L'Equipe, lors d’une visite du chantier en compagnie de Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, et Emmanuelle Wargon, chargée du Logement.

Le timing de cette annonce n’a rien d’anodin. Ce jeudi est la journée mondiale dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. « La lutte contre les violences nécessite une mobilisation de l’ensemble de la société. Je peux vous dire aujourd’hui que l’héritage des Jeux de Paris 2024 montrera combien cet engagement perdurera », a assuré Élisabeth Moreno. Le nombre exact de logements n’est pas défini, mais plusieurs dizaines sont concernées a minima, précise L’Equipe.