FC Barcelone : « J’ai la chair de poule »… Les premiers mots de Xavi en tant qu’entraîneur du Barça

FOOTBALL Le milieu historique du club catalan a été présenté officiellement ce lundi au Camp Nou

N.C.
— 
Xavi a été officiellement intronisé à la tête du Barça, le 8 novembre 2021.
Xavi a été officiellement intronisé à la tête du Barça, le 8 novembre 2021. — Joan Monfort/AP/SIPA

Un moment spécial, évidemment. Xavi Hernandez, l’ancien milieu légendaire du FC Barcelone, a été intronisé officiellement ce lundi sur le banc du club catalan. Le président Joan Laporta l’a accueilli sur la pelouse du Camp Nou, devant quelque 10.000 supporteurs. « Merci à tous. Je ne veux pas me montrer trop ému, mais je le suis, j’ai la chair de poule », a déclaré le nouvel entraîneur, qui sait toutefois qu’il arrive dans une période trouble.

Xavi a du pain sur la planche. Le Barça, actuellement 9e de Liga, est au plus mal. Orphelins de Messi, les Catalans sont méconnaissables. Samedi encore, ils menaient tranquillement 3-0 sur la pelouse de Vigo, avant de se faire rejoindre en toute fin de match. « Je sais que c’est compliqué, économiquement et footballistiquement », a souligné celui qui a fait ses gammes sur le banc du club qatari d’Al-Sadd.

« Ici, on ne peut pas faire match nul ou perdre, nous sommes le Barça, nous sommes le meilleur club du monde. Nous devons gagner chaque match, a professé l’ancien capitaine du club. Il n’y a pas besoin d’être dur, il faut se plier aux règles. Quand je jouais et qu’il y avait des règles dans le vestiaire, ça marchait bien. Quand il n’y en avait pas, ça ne marchait pas bien. Ce n’est pas de la discipline, c’est de l’ordre. »

Pur produit de la Masia et élève de Pep Guardiola ​durant sa carrière, Xavi sait ce qu’il veut faire… et où il met les pieds. Il a insisté sur « l’ADN Barça », fait de « jeu de possession, de pression haute », qui ont fait le succès du club alors qu’il était sur le terrain. « Je connais le club, les joueurs, l’entourage du club, il y aura des critiques, a estimé Xavi. C’est le club le plus difficile du monde car il faut bien jouer et gagner, il faut convaincre. »

(Grosse) confiance en Dembélé

Pour cela, le jeune entraîneur de 41 ans entend s’appuyer sur ce qui fait la force du Barça. « Nous avons une génération très bonne et très jeune, il faut les aider à continuer à avoir ce niveau et à progresser », a-t-il jugé, faisant référence à Gavi, Pedri, Ansu Fati, Nico Gonzalez ou Eric Garcia. Il a aussi eu des mots forts envers Ousmane Dembélé. « En travaillant dur, il peut être un des meilleurs joueurs au monde. Sa prolongation est pour moi une priorité », a-t-il annoncé.

« Aujourd’hui est un jour historique pour le Barça », s’est de son côté réjoui le président Joan Laporta, soulignant que Xavi arrive « au moment où le club en a le plus besoin ». Pour ses grands débuts, ce dernier sera servi, avec le derby face à l’Espanyol programmé le 20 novembre. Puis viendra, très vite, un match décisif en Ligue des champions contre Benfica le 23.