OM – FC Metz : Steve Mandanda, sauveur surprise des Marseillais

FOOTBALL A défaut de gagner, les Marseillais n'ont pas perdu contre le FC Metz en ce début d'après-midi (0-0), notamment grâce à Steve Mandanda qui retrouvait une place de titulaire

Adrien Max
— 
L'OM a retrouvé son Fenomeno.
L'OM a retrouvé son Fenomeno. — Sylvain THOMAS / AFP
  • L’Olympique de Marseille et le FC Metz ont fait match nul (0-0) dimanche en début d’après-midi au stade Vélodrome pour la 13e journée de Ligue 1.
  • Steve Mandanda a sauvé son équipe à plusieurs reprises alors qu’il n’avait plus joué depuis la fin du mois d’août, soit 13 matchs.

Au stade Vélodrome,

La surprise du chef. Suspendu en raison du trop grand nombre de cartons jaune reçus pour ce match contre Metz, Jorge Sampaoli avait réservé une petite surprise lors de l’annonce du onze titulaire de son Olympique de Marseille, avec la présence dans les buts de Steve Mandanda contre le FC Metz. Au point qu’un confrère, surpris de cette titularisation, a d’abord annoncé sur RTL un premier arrêt de Pau Lopez. Celui qui a désormais chipé la place de numéro 1 à la légende marseillaise.

Heureusement, il a eu l’occasion de rapidement s’apercevoir de son erreur tant Steve Mandanda était partout en ce dimanche après-midi. Car c’est bien lui l’homme de ce match aussi triste que nul (0-0), grâce à ses nombreux arrêts, que Jorge Sampaoli a pu admirer depuis sa loge. Et le stade Vélodrome ne s’est pas trompé puisque les deux virages ont ovationné Steve Mandanda au chant d' « Il Fenomeno » d’abord la mi-temps, puis à la fin du match.

« Mettre en place une concurrence saine »

Interrogé sur ce choix en conférence de presse, Jorge Desio, l’assistant de Jorge Sampaoli, a invoqué la concurrence. « Il faut que nous établissions une concurrence saine, comme pour tous les joueurs de l’effectif. Steve avait fait deux bons matchs avant de sortir. Il n’y avait pas de raisons spéciales, nous essayons juste de mettre en place une concurrence saine. Afin que si l’on change de gardien, il n’y ait pas de baisse de qualité dans l’équipe », a-t-il avancé.

Une « concurrence saine », qui a dû sembler bien longue à Steve Mandanda puisqu’il aura dû attendre 13 matchs avant de retrouver une place de titulaire, et un dernier match contre Saint-Etienne à la fin du mois d’août. Une situation difficile à vivre pour Steve Mandanda, qui a même fait l’impasse de s’échauffer lors de plusieurs rencontres, comme face au PSG. Malgré cette longue absence, qui lui a aussi coûté sa place en Equipe de France, Il Fenomeno était chaud ce dimanche, et ses coéquipiers peuvent le remercier.

On l’a même vu jouer très haut, à la façon d’un Pau Lopez, pour anticiper la profondeur de l’équipe adverse, comme sur cette action de Centonze, lancé seul en profondeur (63e). Il venait déjà, deux minutes plus tôt, de sauver son équipe sur une contre-attaque messine. Le portier Marseillais peut néanmoins s’estimer chanceux puisque les Messins ont touché à deux reprises le poteau par Delaine, bien trop souvent laissé seul sur son côté droit. Mais, comme un symbole, c’est bien Mandanda qui avait légèrement détourné la première frappe de Delaine sur son poteau, évitant à l’OM de débuter le match à l’envers. On l’a même vu à l’aise dans ses relances rapides, à la main, comme aux pieds. Reste à savoir désormais quand le Vélodrome aura de nouveau la chance de chanter « Il Fenomeno ».