OM : « Il faut que ces jets cessent », prévient le directeur de la communication après le match contre la Lazio

FOOTBALL Certains supporters marseillais ont de nouveau jeté des projectiles sur la pelouse, jeudi soir, lors de la réception de la Lazio au Vélodrome

A.L.G.
— 
Le Vélodrome a de nouveau été le théâtre de jets de projectiles contre la Lazio.
Le Vélodrome a de nouveau été le théâtre de jets de projectiles contre la Lazio. — NICOLAS TUCAT / AFP

L’OM est bien décidé à siffler la fin de la récré au Vélodrome. Sanctionné par l’UEFA d’une fermeture de la tribune Nord après les événements survenus en Ligue Europa contre Galatasaray en septembre, l’OM avait finalement négocié la présence de 10.000 enfants contre la Lazio de Rome (2-2) jeudi soir. Manque de bol, tout ne s’est pas déroulé comme prévu En effet, le match a une nouvelle fois dû être temporairement arrêté après de nouveaux jets de projectiles sur le terrain.

Après le match, Jorge Sampaoli avait une première fois haussé le ton en évoquant des « comportements ridicules » de la part des certains supporteurs marseillais, avant que Jacques Cardoze, le directeur de la communication de l’OM, n’en rajoute une couche dans La Provence ce dimanche.

Il faut que ces jets cessent, annonce Cardoze

« C’était une belle fête, on a entendu le "Aux Armes" repris par les enfants. Il était important de leur donner l’occasion de venir au stade dans un très gros match et la Lazio a salué cette initiative. Malheureusement, un fumigène a été allumé. Un de trop. On a identifié le porteur, un gamin de 10 ans, a-t-il expliqué. Il pénalise le club, son club, les autres enfants ; il sera interdit de stade. Ce comportement est inacceptable. On réfléchit à rééditer cette expérience. On ira chercher les clubs dont les enfants se sont bien comportés. »

« Dès qu’on identifie quelqu’un, il sera interdit de stade, a prévenu Cardoze. Envoyer une boulette de papier sur le terrain ou sur un adversaire, c’est un manque de respect envers l’OM, envers les joueurs qui font le maximum pour gagner, envers le travail de Jorge Sampaoli. Il faut que ces jets cessent. On compte sur la responsabilité de chacun. On ne peut pas être supporteur de l’OM et prendre le risque que le club se voie infliger une sanction qui va entacher sa saison. »

Depuis le début de la saison, plusieurs rencontres au Vél' ont en effet été le théâtre de débordements en tribunes (Lorient, PSG, Galatasaray), ce qui à terme pourrait pénaliser sportivement le club marseillais. Il s’agirait donc de calmer le jeu et de profiter simplement du spectacle.