Ligue 1 : Mohamed Bayo, impliqué dans un accident en état d’ébriété, est sorti de garde à vue

FOOTBALL Le meilleur buteur du promu clermontois avait fui les lieux de l’accident dans la nuit de samedi à dimanche

J.L. avec AFP
— 
Mohamed Bayon buteur face à Nantes, le 23 octobre 2021.
Mohamed Bayon buteur face à Nantes, le 23 octobre 2021. — Sebastien SALOM-GOMIS / AFP

L’attaquant international guinéen de Clermont Mohamed Bayo, qui avait été placé en garde à vue dimanche matin après un délit de fuite à la suite d'un accident de circulation, a été libéré ce lundi matin avec en main une convocation devant le tribunal correctionnel pour conduite en état d’ivresse et blessures involontaires, selon les informations de BFM.

Le joueur, meilleur buteur de son équipe en Ligue 1 avec six réalisations, avait été interpellé vers 7 heures dimanche, peu après un accrochage entre sa voiture et un autre véhicule, à Chamalières, après avoir grillé un feu tricolore et percuté un autre véhicule, blessant légèrement deux personnes qui se sont vu prescrire une dizaine de jours d’ITT.

Il revenait d’un mariage

Mohamed Bayo, qui revenait d’un mariage en étant « alcoolisé » – il a été soumis à un test d’alcoolémie qui a révélé un taux de 0,88g/l de sang, la limite tolérée étant fixée à 0,5 g/l –, a « commis un délit de fuite », mais, des témoins l’ayant reconnu, il avait été arrêté rapidement après les faits, plaidant « la panique » pour expliquer sa conduite.

International guinéen depuis mars 2021, Mohamed Bayo a été formé à Clermont, où il est licencié depuis l’âge de 6 ans. Il a débuté en professionnel en novembre 2017 avec le club auvergnat, alors en Ligue 2, avant son accession à la Ligue 1 cette saison. Il a participé samedi à la défaite de son équipe (2-1) à Nantes pour le compte de la 11e journée de L1, où il a d’ailleurs marqué, confirmant son excellent début de saison (six réalisations au total). Selon BFM, l’attaquant avait déjà été condamné à six mois de suspension de permis en 2019 pour conduite sous stupéfiants.